Laissant le public israélien à sa joie, les Villeneuvoises, battues par Maccabi Bnot Ashdod 66 à 57, ont rejoint leur bus la tête bien basse. Elles qui rêvaient d’offrir un succès à leur coach par intérim n’ont pas évolué à leur véritable niveau. La qualification pour la finale est mise à mal.

Éteindre un public chauffé à blanc, tout de jaune vêtu, prêt à submerger n’importe quelle formation : c’est ce qu’a réussi à faire l’ESBVA-LM durant presque dix-neuf minutes. Plus du tout par la suite ! Les filles de Ljubica Drljaca ont en effet réalisé l’entame de match parfaite (0-7), grâce notamment à cette débauche d’énergie qui leur vaut le surnom de « Guerrières ».

À dire vrai, et sans parti pris aucun, les Villeneuvoises auraient même pu créer un écart plus important sans l’insolente réussite des Israéliennes à trois points (pas dans le pourcentage des vingt premières minutes mais plutôt sur des fins de possession faisant appel à la chance : n’est-ce pas madame Bovykina ?).

Mais d’écart, il n’y en eut point ! Et c’est même ces incroyables Israéliennes, surprises d’être encore en lice à ce niveau de compétition, qui passèrent devant à la pause (30-26). « On n’a pas le droit de laisser autant de rebonds offensifs (déjà 9 à la pause, 13 au final) à son adversaire en demi-finale d’une coupe d’Europe », pestait Ljubica Drljaca, après avoir repris ses esprits.

Car sans être punissables de réelles énormités, ses filles ne lui ont pas offert ce match rêvé pour un premier coaching. Non ! Car une fois dépassées à la marque, les Villeneuvoises ont enchaîné les petites erreurs qui les ont définitivement obligées à courir après le score.

« On était parti pour un match très serré. On savait d’où viendrait le danger, on a plus ou moins respecté notre plan de jeu, mais on a payé cash nos erreurs. Dans la difficulté à trouver le panier, on a cruellement manqué de patience. La différence s’est faite sur ces détails et pour moi il n’y a pas neuf points d’écart entre les deux équipes. »

Et pourtant ! On a beau regarder, et regarder encore le panneau d’affichage : ils y sont. L’exploit (gagner de dix points et plus) est demandé pour jeudi, 20 h, au Palacium de Villeneuve-d’Ascq !

Arbitres : Mmes Kucerova (RTC), Csender (Rou), Tsaroucha (Grè).

Public : Environ 2 200 spectateurs.

– MACCABI BNOT ASHDOD : Hightower 15, Doron 8, Clark 10, Bovykina 9, Jackson 18 ; puis Selwyn 3, Kolodny 1, Diamant 2.

Entraîneur : Eliyahu Rabi.

– ESBVA-LM : Brémont 10, Gomis 4, Kamba 3, Sacko 5, Wauters 17 ; puis Mahoney 13, Robert 3, Amant 2, Ristic.

Entraîneur : Ljubica Drljaca.

http://www.lavoixdunord.fr/26-02-2015

Laisser un commentaire