treck

Loin des plages d’Eilat ou Tel Aviv, un autre tourisme se développe année après année en Israël un tourisme trekking.

Ce sont des randonnées itinérantes de marche à pied de plusieurs jours, ponctuées de bivouacs, de traversées, ou l’hébergement ne se fait pas exclusivement sous la tente, mais aussi chez l’habitant, en bivouac, en refuge, ou dans des hôtels ou gîtes rudimentaires.

Plus de 15 millions de Français pratiquent la randonnée pédestre. Il s’agirait même du sport préféré des deux tiers de la population. Pour les professionnels du tourisme et les équipementiers, cet engouement représente une manne et devient un phénomène de société. Dans certains pays, le trek est aussi devenu une source de revenus économiques particulièrement importante pour toute une partie de la population locale (guides, porteurs, muletiers, chauffeurs, hôteliers,…).

Ainsi à l’instar de l’engouement en Europe de marches comme les chemins de Saint Jacques de Compostelle, le KKL a lancé voici 18 ans « La Marche pour l’eau » en Israël. La 18e édition de cette randonnée viens de conduire ses participants du 8 au 15 mars 2015 sur le site spectaculaire des monts d’Eilat, qui abrite quelques-uns de plus beaux paysages d’Israël. Du parc Timna aux piliers d’Amram, du nahal Etek au canyon Rose, du mont Shlomo à la réserve naturelle de la plage des Coraux, ils ont eu la possibilité de vivre une aventure hors du commun dans les environs immédiats de l’Eilot biblique.

Lionel Bobot

Laisser un commentaire