Déclaration du président de l’association des promoteurs immobiliers d’Ashdod et de la Shfela suite au séisme au Népal : Le renforcement des bâtiments dans le cadre du Tama 38 n’est pas rentable dans les anciens quartiers d’Ashdod

« Un séisme en Israël amènera avec lui un séisme politique, car toute la périphérie n’est pas protégée contre les séismes, ainsi qu’une grande partie de la ville d’Ashdod. » a déclaré Shlomo Ben Ezri, le président de l’association des promoteurs immobiliers de la région d’Ashdod et de la Shfela, suite au séisme survenu au Népal.

Les experts estiment qu’un séisme en Israël coûterait la vie à 10.000 personnes, étant donné que des centaines de milliers d’immeubles en Israël ne sont pas protégés contre les tremblements de terre, surtout dans la périphérie. Dans les zones fortes telles que le centre du pays, le Tama 38 constitue une solution rentable pour le renforcement des bâtiments contre les séismes.

Ben Ezri : « Malgré le danger, à mon grand regret, il n’y aura actuellement pas de renouvellement urbain dans les anciens quartiers tels que Bet, Guimel, Vav et Het, car il n’est pas rentable. Pour que les bâtiments dans ces anciens quartiers soient renforcés par le secteur privé dans le cadre du Tama 38, les prix des appartements dans ces zones devront augmenter de 25% ».

Le président de l’association des promoteurs immobiliers souligne que dans le cadre du Tama 38 et selon la politique de la ville d’Ashdod, les entrepreneurs, à Ashdod, ne peuvent construire que 2 appartements au rez-de-chaussée (ouvert, sur pilotis), et ajouter 2.5 étages sur le toit de l’immeuble à renforcer, ce qui est n’est pas rentable financièrement dans les anciens quartiers.

Ben Ezri souligne que de nombreuses villes autorisent à construire 4 appartements au rez-de-chaussée, et à construire des étages supplémentaires, dans le cadre du Tama 38, augmentant la rentabilité du renforcement des immeubles dans le cadre du Tama 38.

Selon lui, l’option d’évacuation-construction est encore moins préférable que le Tama 38, du fait de la non-rentabilité de la destruction et de la construction, du financement des loyers des résidents évacués pendant la construction, face au nombre d’appartements que l’entrepreneur ajoutera.
ראובן קפלן

להודיע שאתה קיים

Laisser un commentaire