C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès du Professeur Raphael DRAI, ce vendredi 17 juillet 2015 à 12 h à Paris. La disparition de Raphael Drai est une perte considérable tant pour sa famille, que pour toute la communauté juive.

Pilier des valeurs de la République et des droits de l’homme, il était aussi le brillant et ardent défenseur d’Israël et du judaïsme qu’il connaissait profondément et parfaitement.

Né en 1942 à Constantine (Algérie), Raphaël Drai avait été envoyé en 1961 en France par son père qui craignait qu’il ne soit enrôlé dans les forces de l’OAS. Il était  agrégé de sciences politiques en 1976, après une thèse en science politique à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne , professeur de sciences politiques à la faculté de droit et de sciences économiques de Nancy en 1977, doyen de la faculté de droit et de sciences politiques d’Amiens en 1990 et professeur de sciences politiques à l’université d’Aix-Marseille III en 1998.

Il exerça également à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence , où il était chargé d’enseignements au « master management interculturel et médiation religieuse », professeur à l’Institut d’études et de culture juive d’Aix-Marseille, directeur de recherches à l’Institut de recherches en psychanalyse et psycho-pathologies de l’université Paris VII – Diderot .

Auteur de nombreux ouvrages traitant de la psychologie politique, du judaisme,des religions il restait un observateur attentif de l’évolution de la société,Marqué par le départ des français d’Algérie,en 1962,il a toujours conservé un lien affectif avec sa ville natale Constantine,et son pays natal l’Algérie.

Son optimisme et son humour le caractérisaient.

Ses chroniques tant dans la presse juive ( Radio J,  Actualités Juive, Akadem) que dans la presse nationale ou dans ses interventions télévisées, comme «C’EST DANS L’AIR», etc,  toujours  brillantes, étaient très attendues, très écoutées et très appréciées des lecteurs et des auditeurs.

Nous perdons ce jour un homme de qualité et de clairvoyance, à l’analyse pertinente et humaniste, qui faisait de Raphaël DRAÏ un homme nécessaire à la compréhension de la société française et de la communauté juive de France.

Nous présentons à son épouse,  ses enfants et petits enfants nos sincères condoléances ainsi que tout notre soutien dans ces moments difficiles .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.