Si par le passé la plupart des nouveaux immigrants préféraient acheter une propriété dans le centre ou dans les grandes villes d’Israël, aujourd’hui, la donne a changée.

Les étrangers qui achetaient surtout un bien dans le cadre d’investissements, se retrouvent aujourd’hui à investir au cas où ils devraient quitter la France. Fort heureusement pour les Olim Hadashim, de nombreux sites internet existent, leur permettant de rechercher un bien immobilier en Israël dans leur langue d’origine.

La montée en Israël est en plein boum en ce début d’année 2015 et cela n’a rien d’étonnant quand on voit ce qui se passe dans le monde, l’antisémitisme y augmente à un rythme accéléré mais surtout en Europe. Plusieurs réformes ont été faites en Eretz dans les lois sur l’immobilier. Par exemple l’exemption de taxe d’acquisition pour un appartement unique. Autant pour les résidents israéliens qui n’ont pas d’autres biens en leur possession que pour les nouveaux immigrants achetant un bien immobilier ou l’ayant acheté dans les 12 mois avant leur Alya.

Cette loi est valable pour eux sept ans après l’Alya. En revanche, ce qui est différent est que cela peut s’appliquer même dans le cas où l’immigrant possède déjà des biens immobiliers. Les avantages fiscaux pour les nouveaux immigrants leur permettent de pouvoir s’établir dans le pays avec un minimum de frais. Il y a plusieurs informations très importantes à connaitre pour pouvoir acheter en Israël sans problème car les lois, contrats et autres paperasseries sont très différents de la plupart des autres pays. Par exemple en Israël il n’y a pas de compromis de vente, il n’y a qu’un contrat qui est établi entre les avocats de l’acheteur et du vendeur. Comme la plupart des achats immobiliers sont faits grâce à des prêts bancaires, il faut à tout prix obtenir l’accord de principe de la banque choisie.

Avant de signer un contrat, il est conseillé de faire évaluer le bien en question puisque les prêts dépendent de la valeur totale de celui-ci. Une autre chose à prendre en compte, il faut que la propriété soit inscrit légalement au cadastre (Tabo), ceci afin d’éviter des problèmes ultérieurs. Israël est peut-être un petit pays, mais il possède des lieux magiques. Depuis sa pointe de la montagne Hermon (tout au nord), jusqu’à Eilat (dans l’extrême sud). Ce serait dommage de se concentrer uniquement sur le centre quand il y a tant d’autres possibilités qui avantagent autant les israéliens que les nouveaux immigrants.

Pour ceux que cela intéresserait, il y a des dizaines sinon des centaines d’agences immobilières qui se feront un plaisir d’offrir leur assistance pour trouver le lieu idéal, au moment idéal.

David Sisse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.