L’équipe israélienne du Moadon Sport Ashdod a été prise à partie lors d’une rencontre amicale disputée dimanche soir à Sofia en Bulgarie face au club du CSKA. La formation entraînée par Eyal Lahman avait pourtant ouvert le score à la 44 e minute par l’intermédiaire de Timor Abittan. Mais le jeu dur pratiqué par les Israéliens et les trois cartons rouges sortis par l’arbitre contre trois joueurs d’Ashdod ont provoqué la furie des supporteurs locaux.

Ainsi, lors des arrêts de jeu de la seconde période, les fans du CSKA ont pu pénétrer sur la pelouse et prendre en chasse l’équipe israélienne. Le coach israélien du club relégué en deuxième division cette saison a été victime d’un jet de projectiles et a été blessé au niveau du visage.

Le journaliste bulgare Teodor Borisov présent sur place pense que « le comportement des joueurs israéliens durant les 90 minutes de la rencontre a poussé les supporteurs du CSKA Sofia à agir de la sorte », déclare-t-il pour Israpresse.

Or, le président du club d’Ashdod, Rafi Niddam, révèle qu’ »il y a quatre jours la police locale s’est invitée à [son] hôtel pour tenter de nous convaincre d’annuler la rencontre en raison des menaces d’affrontement. » « Ils avaient reçu des renseignements sur la présence de hooligans bulgares lors de ce match. Lorsque nous sommes arrivés au stade, il y avait 7000 Bulgares qui chantaient « Palestine, Palestine ». Pour moi, tout a été préparé et cousu de fil blanc. Nous sommes tombés dans un traquenard. Nos joueurs ont eu beaucoup de chance de s’en sortir sans blessure. »

Il faut préciser aussi qu’Eyal Lahman est réputé en Israël pour faire pratiquer le jeu dur à toutes les formations qu’il a jusqu’ici entraînées.

J.S

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.