רְאֵה

Reeh

 

Deutéronome 11:26–16:17 : Suite du discours de Moshé : les lois de la cacherout, l’idolâtrie, les fêtes…

Haphtara : (3ième des consolations) Isaïe 54:11–55:5

Regarde, reeh רְאֵה je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction…Deutéronome 11:26

Moshé poursuit ici son discours principal qui se termine au chapitre 26 et qui contient les mitsvot à observer pour pouvoir entrer en Terre Promise.

Le texte commence par mettre le peuple devant un choix : la bénédiction ou la malédiction. De ce choix découlera l’obéissance et l’observance des commandements qui mèneront à la vie, ou le non-respect de ces commandements qui conduira à la mort en passant par l’idolâtrie. En effet nous le voyons plus tard dans le même discours, Moshé va reprendre ce verset et le compléter en termes de vie et de mort :

  J’appelle aujourd’hui à témoin contre vous les cieux et la terre, j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta semence…Deutéronome 30:19

La Parole est donc annoncée sans équivoque, d’une façon abrupte. Nous avons déjà vu dans la Paracha A’harei mot que les deux boucs menaient soit au Temple, soit au désert aride de la perdition. Il n’y a pas de compromis possible avec la sainteté divine. L’obéissance mène à la vie et la désobéissance mène à l’idolâtrie, et donc à la mort…

Il est intéressant de remarquer tout d’abord que le terme « si » dans le verset d’introduction, indiquant un choix possible n’est mentionné que pour la malédiction dans le texte original. Le premier « si » est en fait un « quand » ou « lorsque » et change considérablement le sens de la parole prophétique :

Regarde, je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction, la bénédiction, si asher quand ou lorsque אֲשֶׁר vous écoutez les commandements de l’Eternel, votre Dieu, que je vous commande aujourd’hui ; la malédiction, si im אִם vous n’écoutez pas les commandements de l’Eternel, votre Dieu, et si vous vous détournez du chemin que je vous commande aujourd’hui, pour aller après d’autres dieux, que vous n’avez pas connus.

Deutéronome 11:26-28

Il n’est manifestement pas question pour D.ieu que nous refusions d’obéir à Ses commandements : « lorsque » vous obéirez à Mes commandements, « alors » que vous obéissez à Mes commandements, Je vous donnerai une vie abondante.

Dès le début, D.ieu a donné à l’homme le choix entre la vie et la mort :

  Et l’Eternel Dieu fit croître du sol tout arbre agréable à voir et bon à manger, etl’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Genèse 2:9

  Et l’Eternel Dieu commanda à l’homme, disant, Tu mangeras librement de tout arbre du jardin ; mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, au jour que tu en mangeras, tu mourras certainement. Genèse 2:16-17

Le roi Salomon, dans les Proverbes, nous dit que la Thora (assimilée à la sagesse) est un arbre de vie :

  Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent ; et qui la tient ferme est rendu bienheureux. Proverbes 3:18

Le second thème que nous trouvons dans notre Paracha, qui est associé à celui de la vie et la mort est celui de l’idolâtrie, mis en parallèle avec le « lieu » où il faut adorer D.ieu : Jérusalem, le Temple.

Vous détruirez entièrement tous les lieux où les nations que vous déposséderez auront servi leurs dieux sur les hautes montagnes et sur les collines et sous tout arbre vert ; et vous démolirez leurs autels, et vous briserez leurs statues ; et vous brûlerez au feu leurs ashères, et vous abattrez les images taillées de leurs dieux, et vous ferez périr leur nom de ce lieu–là. Vous ne ferez pas ainsi à l’Eternel, votre Dieu ; mais vous chercherez le lieu makom que l’Eternel, votre Dieu, choisira d’entre toutes vos tribus pour y mettre son nom, le lieu où il habitera, et vous y viendrez. Deutéronome 12:2-5

Ces mots « le lieu que l’Eternel, votre Dieu, choisira »  הַמָּקוֹם אֲשֶׁר-יִבְחַר יְהוָ אֱלֹהֵיכֶם apparaissent nombre de fois dans le Livre de Deutéronome. 

Ce lieu, makom, c’est l’endroit où doivent être apportés les sacrifices :

…et vous apporterez vos holocaustes, et vos sacrifices, et vos dîmes, et l’offrande élevée de vos mains, et vos voeux, et vos offrandes volontaires, et les premiers–nés de votre gros et de votre menu bétail. Deutéronome 12:6

C’est l’endroit où il faut apporter la seconde dîme :

Et tu mangeras devant l’Eternel, ton Dieu, au lieu qu’il aura choisi pour y faire habiter son nom, la dîme de ton froment, de ton moût, et de ton huile, et les premiers–nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours l’Eternel, ton Dieu. Deutéronome 14:23

L’endroit où consommer les premiers-nés de son bétail :

 … le mangeras, toi et ta maison, devant l’Eternel, ton Dieu, d’année en année, au lieu que l’Eternel aura choisi. Deutéronome 15:20

C’est le lieu de pèlerinage obligatoire :

  Et sacrifie la pâque à l’Eternel, ton Dieu, du menu et du gros bétail, au lieu que l’Eternel aura choisi pour y faire habiter son nom. Deutéronome 16:2

C’est le siège du Sanhédrin :

Lorsqu’une affaire sera pour toi trop difficile à juger, entre sang et sang, entre cause et cause, et entre coup et coup, – des cas de dispute dans tes portes, alors tu te lèveras, et tu monteras au lieu que l’Eternel, ton Dieu, aura choisi ; Deutéronome 17:8

C’est le lieu de service des Lévites : Car l’Eternel, ton Dieu, l’a choisi, lui et ses fils, d’entre toutes tes tribus, pour qu’il se tienne toujours devant lui pour faire le service au nom de l’Eternel. Deutéronome 18:5

C’est aussi l’endroit où apporter ses premiers fruits :

…alors tu prendras des prémices de tous les fruits de la terre, que tu tireras de ton pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, et tu les mettras dans une corbeille, et tu iras au lieu que l’Eternel, ton Dieu, aura choisi pour y faire habiter son nom ; Deutéronome 26:2

C’est ce « lieu » que Moshé avait aperçu de loin prophétiquement, ce « lieu » où Yaakov « s’était rencontré » et avait entrevu prophétiquement les cieux ouverts et l’échelle des cieux, ce lieu où Avraham avait prophétiquement offert son fils Yits’haq, le Mont Moriah, lieu de construction du Temple.

Puis viennent ensuite les lois de la seconde dîme, de la troisième dîme, les lois de la chmita, des premiers-nés du bétail et des fêtes de pèlerinage au chapitre 15.

Dans les interdictions mentionnées, celle du sang vient en premier :

Seulement, tiens ferme à ne pas manger le sang, car le sang est la vie ; et tu ne mangeras pas l’âme avec la chair. Tu n’en mangeras pas, tu le verseras sur la terre, comme de l’eau.  Tu n’en mangeras pas, afin que tu prospères, toi et tes fils après toi, parce que tu auras fait ce qui est droit aux yeux de l’Eternel. Deutéronome 12:23-25

Ensuite, directement après l’interdiction de consommer les animaux impurs et le sang, le texte enchaîne avec la mise en garde contre le faux- prophète.

   S’il s’élève au milieu de toi un prophète, ou un songeur de songes, et qu’il te donne un signe ou un miracle, et que le signe arrive, ou le miracle dont il t’avait parlé lorsqu’il disait, Allons après d’autres dieux, des dieux que tu n’as point connus, et servons–les… Deutéronome 13:1-2

Qu’est-ce qu’un faux prophète d’après ces versets ? Une première réponse est donnée dans le verset d’introduction :

Toutes les choses que je vous commande, vous prendrez garde à les pratiquer. Tu n’y ajouteras rien, et tu n’en retrancheras rien. Deutéronome 13:1

Nous avons déjà rencontré cette parole plus tôt dans le discours de Moshé :

Vous n’ajouterez rien à la parole que je vous commande, et vous n’en retrancherez rien, afin de garder les commandements, de l’Eternel, votre Dieu, que je vous commande. Deutéronome 4:2

La première mise en garde concernait la Thora elle-même : ne rien retrancher de cette Parole, mais la seconde mise en garde concerne le danger des fausses doctrines, des doctrines païennes qui peuvent égarer le peuple. Choisir de pratiquer tel ou tel commandement équivaut donc à le retrancher et tombe sous le coup d’accusation du faux prophète.

Immédiatement après avoir détourné le peuple par les miracles, ces faux prophètes enseignent de se détourner de D.ieu pour sombrer dans l’idolâtrie : « allons après d’autres dieux ».

La cacherout est ensuite développée, nous avons vu que D.ieu nous interdisait d’amener quelque chose d’abominable dans nos maisons. Les termes abominables sont reliés à toute relation sexuelle impure et toute alimentation impure.

Puis c’est le tour des dîmes et du retour de la mention du « lieu » :

  Et tu mangeras devant l’Eternel, ton Dieu, au lieu qu’il aura choisi pour y faire habiter son nom, la dîme de ton froment, de ton moût, et de ton huile, et les premiers–nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours l’Eternel, ton Dieu. Deutéronome 14:23

Il y a trois dîmes dans la Thora qui devaient être apportées à Jérusalem sur deux cycles de trois ans. La septième année, celle de la relâche aucune dîme n’était apportée.

La première, celle du revenu d’argent, et les Lévites devaient en donner également une dîme :

Tu parleras aussi aux Lévites, et tu leur diras, Quand vous prendrez des fils d’Israël la dîme que je vous ai donnée de leur part pour votre héritage, vous en offrirez une offrande élevée à l’Eternel, la dîme de la dîme. Nombres 18:26

La seconde, celle de la seconde année, où l’on doit consommer le dixième de ses revenus agricoles et les premiers-nés du troupeau :

Et tu mangeras devant l’Eternel, ton Dieu, au lieu qu’il aura choisi pour y faire habiter son nom, la dîme de ton froment, de ton moût, et de ton huile, et les premiers–nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours l’Eternel, ton Dieu. Deutéronome 14:23

Puis la troisième dîme, celle des nécessiteux, apportée la troisième année en remplacement de la seconde :

  –Au bout de trois ans, tu mettras à part toute la dîme de ta récolte de cette année–là, et tu la déposeras dans tes portes. Et le Lévite, qui n’a point de part ni d’héritage avec toi, et l’étranger, et l’orphelin, et la veuve, qui seront dans tes portes, viendront, et ils mangeront et seront rassasiés ; afin que l’Eternel, ton Dieu, te bénisse dans tout l’ouvrage de ta main, que tu fais.

Deutéronome 14:28-29

Dans tous les cas, les Lévites sont mentionnés car ils étaient chargés d’enseigner le peuple à observer la Thora.

Ils enseigneront tes ordonnances, michpate’ha מִשְׁפָּטֶיך à Yaakov et ta loi Thoraté’ha וְתוֹרָתְךָ à Israël… Deutéronome 33:10

Celui qui donne s’enrichit et la façon dont nous donnons révèle notre état de cœur car donner est une chose difficile:

Tu lui donneras libéralement, et ton coeur ne sera pas triste quand tu lui donneras ; car à cause de cela l’Eternel, ton Dieu, te bénira dans toute ton oeuvre, et dans tout ce à quoi tu mettras la main. Deutéronome 15:10

La Paracha se termine sur le commandement de célébrer les chaloch régalim. A l’année de la relâche, tous les sept ans, nous serons à Jérusalem pour la fête de Souccot, devant le Roi et Il nous dévoilera encore les merveilles de Sa Thora :

Et Moshé leur commanda, disant, Au bout de sept ans, au temps fixé de l’année de relâche, à la fête des tabernacles, quand tout Israël viendra pour paraître devant l’Eternel, ton Dieu, au lieu qu’il aura choisi, tu liras cette Thora devant tout Israël, à leurs oreilles ; tu réuniras le peuple, hommes et femmes, et enfants, et ton étranger qui sera dans tes portes, afin qu’ils entendent, et afin qu’ils apprennent, et qu’ils craignent l’Eternel, votre Dieu, et qu’ils prennent garde à pratiquer toutes les paroles de cette Thora ; et que leurs fils qui n’en auront pas eu connaissance, entendent, et apprennent à craindre l’Eternel, votre Dieu, tous les jours que vous vivrez sur la terre où, en passant le Jourdain, vous entrez, afin de la posséder. Deutéronome 31:10-13

Et l’Eternel sera roi sur toute la terre. En ce jour–là, il y aura un Eternel, et son nom sera un. Et il arrivera que tous ceux qui resteront de toutes les nations qui seront venues contre Jérusalem, monteront d’année en année pour se prosterner devant le roi, l’Eternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles. Zacharie 14:9:16

Orah Sofer, Guide touristique licenciée
Guide certifiée à Ir David et Institut du Temple
 (972) 054-207313
www.visiterisrael.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.