Jeûne du 10 Tevet 5776 – IntroductionArticle Précédent
Jeûne du 10 Tevet 5776 – HalakhotArticle Suivant

Rencontre citoyenne entre Yehiel Lasry et les francophones d’Ashdod

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Rencontre citoyenne entre Yehiel Lasry et les francophones d’Ashdod

rencontre francophone3A l’ initiative de l’association L’Espace Francophone d’Ashdod, une rencontre citoyenne a eu lieu ce mercredi 16 décembre a 19 h 30 dans l’amphithéâtre du centre KIVOONIM a City.

Le but de cette rencontre conviviale : donner au Maire l’occasion d’exprimer a la Communauté francophone  l’amitié et l’intérêt qu’il lui porte, mais aussi en savoir plus sur la ville d’Ashdod, son développement, et les projets en cours. La communauté francophone d’Ashdod est importante et par sa présence il montre qu’il n’y est pas indifférent.

La soirée fut ouverte par Jean-Claude Bensoussan, président de l’Espace Francophone d’Ashdod, et par la projection d’un film, une rétrospective de l’arrivée des premiers olim a Ashdod dans les années 50, ainsi qu’ une succession de témoignages d’olim résidant a Ashdod depuis peu.

Daniel Haik, journaliste Franco-Israélien de renom joua pour la soirée le rôle d’intermédiaire entre Yehiel Lasry qui ne parle pas le français et les olim pas suffisamment aguerris a l’ hébreu.

C’ est un maire décontracté, élégant, serein comme lors d’une soirée entre amis qui s’est tenu devant nous pendant près d’1 h 30. Assis sur le bord de la scène il a expose tous les sujets qui nous préoccupent mais avant, il a tenu a préciser qu’il était heureux de se trouver parmi nous saluant au passage la présence d’Arieh Azoulay, ancien maire de la ville ainsi que Jo Assaraf et son épouse, Ancien Adjoint au Maire.

« j’ai de bonnes relations avec la communauté francophone d’Ashdod et je suis content de voir de nouveaux visages malgré une alya plus importante dans d’autres villes. Ashdod est une ville jeune, nous venons de fêter ses 59 ans, c’est une ville d’alya et d’intégration des juifs de diaspora. Nous l’avons vu avec les différentes vagues d’alya en provenance du Maroc, de Roumanie, de Russie, d’Éthiopie et de France. Israël est la maison des juifs et nous espérons en accueillir beaucoup a Ashdod.

Les grands projets :

1/ L’hôpital : il sera inaugure en 2017. C’est un véritable coup de fouet pour la ville : 1200 personnes y travailleront dont des professionnels de très haut niveau. Il faut savoir que chaque emploi a l’hôpital générera 6 emplois dans la ville.
Deux démarches sont en cours :
– faire venir des professeurs réputés de France
– préparation a un programme francophone pour permettre aux candidats d’obtenir les équivalences afin de pouvoir travailler rapidement.

2/Le Port :  le port actuel présente un problème de profondeur ne permettant pas a un grand nombre de cargos d’accoster a Ashdod. Ils passent donc par Alexandrie. Pour remédier a cet état de fait, un deuxième port est en construction sous la direction de sociétés chinoises. Une fois achevé, il sera géré pendant 25 ans par une société norvégienne, générant de nombreux emplois, notamment pour les immigrants de France. Il sera opérationnel dans 5 ans

3/La tayelet et le tourisme :
Ashdod a le littoral le plus important du pays avec 7 kilomètres de plages qui ont ete primées (drapeau bleu) pour leur propreté, leur accès, et divers autres critères.
Un appel d’offre lancé pour l’aménagement de la tayelet, a ete remporte par le bureau d’architecture Moria Skali. 350 a 400 000 000 de shekels seront investis dans le développement de la promenade qui sera équipée de restaurants, cafés, commerces… comme le Namal de Tel Aviv, le tout en harmonie avec l’écologie.  La tayelet sera aménagée de la Mamounia en passant par le Shouk, Hof Lido jusqu’ a la Marina et de l’ autre cote de la Marina jusqu’à Tel Hai. Un problème juridique avec le terrain de la Marina fait qu il est difficile pour l’instant de               l’inclure dans un processus de développement
4 nouveaux hôtels verront le jour près de la marina se rajoutant aux deux existants, le Leonardo et le West, sans oublier l’hôtel boutique qui se construit sur la plage de Youd Alef.
Avec ce plan touristique, la ville sera plus attrayante !

4/Les transports en commun écolo
La ville d’Ashdod a remporte un concours qui va lui permettre de développer les transports en commun écolo, un projet de 400 000 000 de shekels, somme que nous avons déjà reçue. Ce projet sur 3 ans va se réaliser en deux temps :
– la première ligne : du Star Center jusqu’à la mairie via la rue Hertzel. Les travaux démarreront en Avril prochain
– la deuxième ligne : de Bnei Brit a la rakevet avec aménagement de pistes cyclables
Tous les endroits de la ville seront desservis. Les bus circuleront sur une file centrale qui leur sera réservée. « Je suis conscient que pendant les travaux les ashdodiens vont connaitre des moments difficiles et nous allons essayer d’occasionner le moins d’inconvénients possibles ». Ashdod sera une ville attirante et écologique.
Tous ces travaux seront finis en octobre 2018, pour les prochaines élections.

5/ L’emploi
Lorsque l’on parle d’alya et d’intégration, on est oblige d’évoquer l’emploi, le facteur majeur et prioritaire pour tous les olim et principalement pour les olim de France spécialisés dans la high-tech.
La ville d’Ashdod avait un taux de chômage supérieur de 2% a la moyenne nationale. Nous avons pris ce problème a cœur avec Yehuda Frankel ancien directeur général d’Elta et le Dr. Smadar Itskovich, Chef de département du développement économique a la Mairie d’Ashdod. Ces trois dernières années, trois pepinieres d’entreprises ont ete créées dont l’incubateur de start-up Gvahim ainsi que 3000 emplois. Avec tous les projets que nous avons cités précédemment comme le namal, l’hôpital, le tourisme,  les transports en commun, le taux de chômage sera quasi inexistant.
Sur un terrain de 15 hectares proche de l’hôpital  vont être implantés :
A- un parc high-tech
Ce projet est important pour notre ville, pour notre économie, et surtout pour nos jeunes et nos olim qui n auront plus besoin de quitter Ashdod pour trouver du travail dans ce domaine.

B-Food Tech Valley
Strauss, le premier producteur alimentaire en Israël a décidé d’ouvrir son centre de développement a Ashdod

C- IBM
actuellement implante sur Haïfa et Tel Aviv a décidé d’ici deux ans d’ouvrir un centre de recherche et de développement a Ashdod

6/Le logement
La population d’Ashdod est estimée a 250000 personnes, elle devrait atteindre le nombre de 320000 habitants dans quelques années. Nous devons nous y préparer. Le problème est que nous avons épuisé nos réserves foncières. Aussi, nous allons procéder a la réhabilitation des quartiers anciens : alef, bet, guimel, He, par la rénovation des logements (Tama 38, Pinoui-Binoui) comme c’est déjà le cas a la rue Dekel. Pour 100 appartements détruits 500 seront construits.
Le prix des biens immobiliers a Ashdod est élevé mais c’est le signe d’une bonne gestion de la mairie. Il n’est pas prévu de baisse du marche de l’immobilier dans notre ville.
Des logements et commerces vont être construits sur le boulevard Hertzel (juste une voie de circulation a ce jour) qui sera aménagé et desservi  par les autobus comme dans toutes les grandes capitales.
Un projet de développement de petits logements a la location pour les jeunes couples est en cours d’élaboration

7/intégration des olim francophones
Depuis « Charly Hebdo » et tous les actes de terrorismes que la France a connu dernièrement, nous sommes sensibles a l’Alya de France.
Nous sommes prêts a les accueillir. « j’ai toujours eu une préoccupation particulière pour l’alya de France mais je dois avouer qu’elle a ete renforcée par l’attentat de Charly Hebdo.
Nous avons développé des postes dans divers services de la mairie avec du personnel qui parle le Français afin d’aider les olim.
– nous avons une personne qui se consacre exclusivement a l’alya de France
– plusieurs personnes s’occupent de l’éducation et du social – voir avec Nili Pitchon en cas de problème
– l’oulpan, c’est un problème important. Pour réussir son intégration il faut parler l’hébreu, nous avons dans ce but renforcer les oulpanim
– éducation : nous avons une personne qui s’occupe des écoles, le Keren Wolfson dans le cadre du programme Peleg développe des cours de soutiens l’après midi

 »Je suis ouvert a toute proposition en matière de développement de ces services que nous pouvons offrir a la mairie ».
– dans le domaine de la culture nous attribuons des budgets aux francophones. Au cours de ces dernières années, l’Espace Francophone est devenu l’association dominante de la communauté des olim de France, nous travaillons également avec l’ambassade de France. Le 29 décembre prochain un spectacle en français est programme.

Il n’est pas facile de satisfaire tout le monde mais vous avez de dignes ambassadeurs qui me tiennent au courant de vos sollicitations et demandes auxquelles je ferai mon possible pour y répondre favorablement.

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël