la CCIIF vous propose une soirée Networking sur le theme Article Précédent
Paracha YitroArticle Suivant

l’ambassade de France en Israel organise la 4eme semaine de la gastronomie Française en Israel

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
l’ambassade de France en Israel organise la 4eme semaine de la gastronomie Française en Israel

4ème SEMAINE DE LA GASTRONOMIE FRANÇAISE EN ISRAËL

SO FRENCH SO FOOD
7-12 février 2016

28 chefs et maîtres-artisans français
20 restaurants, 4 boulangeries
Tel Aviv / Haïfa / Jérusalem / Beer-Sheva / Acre / Tibériade

La quatrième édition de SO FRENCH SO FOOD est placée sous le patronage de la ville de TOULOUSE, en coopération avec les supermarchés Shufersal, la vodka française Grey Goose, FLY CARD, la carte de crédit de la compagnie El Al et JCDecaux Israël.

A Tel Aviv, Haïfa, Acre, Tibériade, Jérusalem et Beer-Sheva, 28 chefs et maîtres-artisans français réputés, étoilés au Michelin ou distingués par des prix nationaux et internationaux, seront accueillis, aux côtés des chefs israéliens, dans 20 restaurants et 4 pâtisseries et boulangeries. Ensemble, les 8, 9 et 10 février, ils prépareront des menus français d’exception qui permettront au grand public de découvrir ou de redécouvrir la cuisine française. Et pour la première fois, un barman français proposera ses cocktails !

Toulouse est la belle marraine de l’événement. La « ville rose », qui tire son surnom de la couleur de la pierre de ses maisons, est située sur les rives de la Garonne, à mi-chemin entre Atlantique et Méditerranée. Elle conjugue parfaitement histoire de France, respect des traditions culinaires et modernité économique. La délégation de 28 chefs et maîtres-artisans, est dirigée cette année encore par Guillaume Gomez, chef du palais de l’Elysée et président de l’Association des Cuisiniers de la République française. A l’honneur cette année les chefs toulousains, menés par Michel Sarran.

שבוע הקולינריה הצרפתית ה-4 בישראל from Weird-Fish on Vimeo.

Grâce aux magasins SHUFERSAL, les Israéliens pourront également retrouver les saveurs françaises dans tous les supermarchés de la marque qui, du 2 au 29 février, lance « la fête française » : 70 nouveaux produits français seront vendus en exclusivité dans les magasins de la chaîne !

Cette année encore, la dimension caritative est au cœur de la Semaine. Parce que la gastronomie française n’est pas seulement la recherche de l’excellence culinaire mais aussi une tradition de partage et de convivialité « à la française », les chefs, grâce aux principales associations israéliennes, mettront aussi leur savoir-faire au service des plus démunis. Deux chefs animeront une masterclass et un atelier pour enfants à l’école Bialik-Rogozin, qui accueille des enfants d’immigrés dans le sud de Tel Aviv ; trois autres interviendront auprès de l’association SOS Villages d’Enfants à Arad et à Migdal HaEmek ; une boulangère interviendra à Tira, avec Futna Jaber, dans un foyer pour femmes battues ; un maître-artisan donnera une masterclass de “boulangerie à la française” à des adolescents en réinsertion au sein du lycée Kariera qui dépend d’Ichpat – Développement de la Jeunesse – Mairie de Tel Aviv-Jaffa ; dans l’un des centres d’accueil du Jaffa Institute, un chef donnera une masterclass aux « mamans » chargées de préparer les repas d’enfants issus de milieux défavorisés ; un chef préparera également le dîner de gala organisé par Latet, en coopération avec l’Ambassade de France, afin de recueillir des fonds. De plus, avec la banque alimentaire Leket, un chef animera, dans un lycée de Jaffa, un atelier « sandwichs » avec la participation des 80 élèves de l’établissement.
Enfin, pendant toute la Semaine de la gastronomie française en Israël, Leket recueillera, pour les redistribuer, les surplus alimentaires de restaurants participant à l’événement.

Patrick Maisonnave, ambassadeur de France en Israël, accueillera chez lui (sur invitation), dimanche 7 février, à la Maison de France, à Jaffa, la conférence de presse d’ouverture de So French So Food, au cours de laquelle il présentera les chefs français et israéliens, en présence de Ron Huldaï, maire de Tel-Aviv, et des maires des autres villes israéliennes participant à l’opération. Des élus toulousains et des représentants des groupes, entreprises et associations partenaires seront également présents.

L’ambassadeur de France : « Pour la quatrième année consécutive, Israël accueille la plus grande semaine de la gastronomie française dans le monde : 28 chefs et maîtres-artisans français, 20 restaurants partenaires et 4 boulangeries-pâtisseries dans tout Israël, 70 nouveaux produits français disponibles sur le marché. Une semaine qui, cette année, sera rose, aux couleurs de Toulouse, marraine de l’événement, qui vient en force avec ses chefs et ses saveurs du Sud-Ouest de la France ! La gastronomie française, c’est la recherche de l’excellence par le partage des savoir-faire, ce sont des chefs talentueux qui viennent se confronter aux talents des meilleurs chefs israéliens avec lesquels ils vont composer des menus à quatre mains. Ce sont des chefs qui partagent leur art dans des masters classes organisées à travers tout le pays pour les professionnels, pour les élèves des écoles et tous les amoureux de la cuisine. Enfin, parce que la bonne cuisine ne doit pas être réservée à une minorité, ce sont des chefs qui, avec les principales associations israéliennes, veulent contribuer à ré-enchanter le quotidien des plus démunis. »

La Semaine de la gastronomie française propose du 7 au 12 février cinq jours d’activités et d’événements aux saveurs françaises.

Mercredi 10 février, les chefs français, qui pour la majorité viennent en Israël pour la première fois, visiteront la vieille ville de Jérusalem.

I.So French So Food dans les meilleurs restaurants d’Israël, du 8 au 10 février.
A Tel-Aviv

Michel Sarran, chef à Toulouse, deux étoiles au guide Michelin, sera en résidence à l’hôtel Montefiore, accueilli par le chef Moran Yanai.
Christophe Dovergne, du restaurant Teacher à Paris, cuisinera à Zvulun 10, dans la cuisine de la chef Orit Brom.

Martial Enguehard, du restaurant L’Atelier de Martial, à Paris, sera accueilli au Norman par le chef Barak Aharoni.
Romain Fornell, chef toulousain qui dirige le restaurant El Caelis à Barcelone, rejoindra Sharon Cohen au Shila.
Pascal Barbetti, boulanger au Pain Perdu, dans la région toulousaine, sera accueilli dans la boulangerie Dalal, aux côtés du chef Aner Zalel.
Alexis Saint-Martin, septième génération d’une famille de cuisiniers à la tête du restaurant primé Le Viscos à Toulouse, sera en résidence à Olive Leaf au Sheraton, dans les cuisines de Charlie Fadida.
Ridha Khadher, boulanger au Paradis du Gourmand, à Paris, lauréat de la meilleure baguette parisienne en 2013 et qui à ce titre a été le fournisseur exclusif de baguettes au palais de l’Elysée pendant un an, rejoindra Gali Friedman au Da Da & Da.
Johan Leclerre, chef au restaurant La Suite apportera les saveurs françaises jusque dans les cuisines de Dalal et travaillera aux côtés de Golan Gurfinkel.
Laurent Trochain, chef au restaurant Numéro 3, sera en résidence dans les cuisines d’Orel Kimchi au restaurant Popina, à Neve Tsedek.
Simon Carlier, qui officie au restaurant Solides, cuisinera avec Oded Saïda au Café Mason.
Frédéric Lesourd, professeur à la célèbre école de cuisine Le Cordon Bleu sera en résidence dans les cuisines de l’école de cuisine Dan Gourmet.
Laurent Azoulay, chef du restaurant L’Ekrin à Méribel rejoindra Meir Adoni au Blue Sky.
Nicolas Valero, du groupe Fauchon-France, rejoindra son homologue israélien dans le nouveau restaurant Fauchon, à Sarona.

A Jérusalem
Bernard Bach, chef du restaurant Le Puits Saint Jacques, sera en résidence à La Régence de l’Hôtel King David, dans les cuisines du chef David Biton.
Thierry Drapeau, chef du restaurant La Chabotterie, rejoindra Shalom Kadosh à “Cow on the roof – Para Al Hagag” de l’hôtel Leonardo Plaza.
Frank Renimel, chef au restaurant, En maRge à Toulouse, sera accueilli au Mona par ItamarNavon et le chef MoshikoGamlieli.

A Haïfa
❖ Le chef Sébastien Sanjou, du restaurant Le Relais des Moines, sera accueilli au Namal 24 dans les cuisines de Ran Roche.
Stephan Paroche, chef à La Magnanerie, cuisinera au Bistro Venya au côté de Shahar Sivan.
Sébastien Ochoa, pâtissier de La Cerise Basque, à Toulouse, sera en résidence à la Gal Bakery de Gal Gabrieli.

A Acre –
❖ Le chef Quentin Joplet sera accueilli par le chef Uri Yermias, son homologue israélien chef du restaurant Uri Buri.

A Tibériade –
❖ Les chefs Stéphane Leger, Fabrice Moya et la chef-pâtissière Anne-Sophie Demai apporteront goûts et saveurs de la France dans les cuisines du chef David Magen, dans les restaurants Leonardo, Rimonim et Hof Guy.

A Beer Sheva –
Georges Camuzet, chef à L’Air de Famille, à Toulouse, sera accueilli par Sahar Raphaël à Cramim, le restaurant le plus méridional participant à l’opération !

Dans tout le pays –
Sébastien Bello, chocolatier à Bello & Angeli, travaillera dans la pâtisserie Shemo, aux côtés de Miki Shemo.
❖ Pour la première fois dans l’histoire de So French So Food, la délégation des chefs compte un barman, Nico de Soto, distingué comme l’un des meilleurs barmen du monde. Il sera accueilli dans plusieurs bars à Tel Aviv et à Jérusalem.

Masterclass de chefs français – jeudi 11 février, 13h00 à 19h00, Hôtel Sheraton, Tel-Aviv :
Trois chefs donneront successivement une master class sur la préparation d’un menu gourmet – entrée, plat principal et dessert – calqué sur un repas français. Le Toulousain Alexis Saint-Martin animera l’atelier de démonstration de l’entrée, nommée « la trilogie autour du fromage ». Le Parisien Martial Enguehard enseignera la préparation d’un dos de mulet rôti. Pour le dessert, Ridha Khadher, meilleur boulanger de la ville de Paris, enseignera l’art de la pâtisserie à la française avec une recette sur la galette des rois.

En parallèle se tiendront des masterclasses professionnelles à l’école de cuisine Dan Gourmet, offertes par le ministère israélien du Tourisme.

Depuis 2011, Israël et la France sont liés par un accord de coopération dans le domaine du tourisme. Dans le cadre de So French So Food, le ministère israélien du Tourisme finance chaque années des masters classes qui permettent de partager leur savoir-faire avec leurs homologues israéliens.

  1. So French So Food :une dimension caritative

Mardi 9 février, à Arad, le Toulousain Georges Camuzet, en résidence à Beer Sheva, partagera son savoir-faire avec les « mamans » de l’association SOS Villages d’Enfants.

Mardi 9 février, au restaurant Lumina de l’Hôtel Carlton, l’organisation humanitaire Latet, en coopération avec l’ambassade de France en Israël, organisera un dîner préparé par le chef Laurent Azoulay afin de collecter des fonds.

Jeudi 11 février, à Migdal Haemek, Sébastien Sanjou et Stephan Paroche, en résidence à Haïfa, animeront également des ateliers avec les « mamans » et les enfants de SOS Villages d’Enfants.

Jeudi 11 février, à Tel Aviv, Guillaume Gomez, chef du palais de l’Elysée, Christophe Dovergne en coopération avec Dan Aboukheir (chef de la résidence de l’Ambassadeur de France) animeront un atelier  « gâteaux d’anniversaire » pour les parents d’élèves et professeurs du campus Bialik- Rogozin, ainsi qu’un atelier de décoration des gâteaux pour les enfants. Les élèves de cette école sont issus de 48 pays à travers le monde.

Jeudi 11 février, à Tira, la boulangère Wafaa Lamri etFutna Jaber partageront leur savoir-faire dans un foyer pour femmes battues.

Jeudi 11 février, à Tel Aviv, le boulanger Pascal Barbetti, de Toulouse, donnera une masterclass « boulangerie à la française » au lycée Kariera géré par Ichpat – Développement de la Jeunesse – Mairie de Tel Aviv-Jaffa . L’école permet à des adolescents ayant abandonné leurs études de réintégrer un cursus et favorise leur insertion dans le monde professionnel en leur proposant une formation dans divers domaines (pâtisserie, cuisine, coiffure…).

Jeudi 11 février, à Tel Aviv, dans le quartier Hatikva, Johan Leclerre animera un atelier pour les « mamans » chargées de préparer les repas quotidiens d’enfants issus de milieux défavorisés dans les centres éducatifs gérés par le Jaffa Institute.

Jeudi 11 février, dans un lycée de Jaffa, Simon Carlier montrera aux jeunes en réinsertion comment réinventer les sandwichs qui leur sont servis quotidiennement par la banque alimentaire Leket.

Pendant toute la durée de So French So Food, les bénévoles de Leket récupèreront les surplus alimentaires de certains des restaurants participant à l’opération afin de les redistribuer immédiatement à des personnes nécessiteuses.

III. So French So Food :Evénements grand public

1.Dégustation d’alcools français, offerte par Grey Goose et la société Akkerman. Liste des boutiques participant à l’opération :

L’Hermitage, Ein Hamifratz, Acre Du dimanche 7 au samedi 13 février, de 9h00 à 22h00.

Tal Boissons, 1, Boulevard Kougel, Holon Du dimanche 7 au jeudi 11 février, de 9h30 à 22h30, et le vendredi 12, de 9h30 à 16h00.

La Maison de Fistuk, Mall Naimi, Beit Shemesh Du dimanche 7 au jeudi 11 février, de 9h00 à 23h00, et le vendredi 12, de 9h00 à 15h00.

Sieste Modiin, 19, Tsalon, Modiin. Du dimanche 7 au jeudi 11 février, de 9h00 à 23h00, et le vendredi 12, de 8h30 à 16h00

Le Turc, 4 rue Hashita, Kfar Saba Du dimanche 7 du jeudi 11 février, de 17h00 à 21h00, et le vendredi 12, de 11h00 à 14h30.

Le Terminal, 42 rue Beit Eshel, Beer Sheva Du dimanche 7 au jeudi 11 février, de 9h00 à 21h00.

Bana Rishon Letsion, 9 rue Lishenski dans le centre “se garer-acheter” de Rishon Letsion Du dimanche 7 au jeudi 11 février, de 9h00 à 21h00, et le vendredi 12 février, de 9h00 à 13h30.

  1. Soirées « Ciné-Gourmet » à l’Institut Français d’Israël (Tel Aviv, 9-10 février. Réservation obligatoire).

Les 9 et 10 février, seront diffusés dans l’auditorium des films sur le thème de la gastronomie française, puis sera proposé un repas “formule Ciné-Gourmet” au DA, DA & DA, préparé spécialement par le chef français Ridha Khadher et la chef Gali Friedman.

  1. So French So Food : dimension business

Le 8 février, la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël-France s’associe à cette semaine pour organiser des rencontres dans la série de leurs événements intitulés « Meet the Leaders », autour de la thématique des nouvelles technologies appliquées à l’agroalimentaire et à la gastronomie en général. Cette après-midi de rencontres et de découvertes technologies sera l’occasion de rencontrer de nombreuses startups israéliennes du « Food Tech ».

De plus, durant cette semaine, dix sociétés françaises dont sept de Toulouse effectueront un voyage de prospection avec le soutien de Business France afin de trouver un relai en Israël pour exporter leurs produits et leurs expertises. Ces sociétés sont les Chocolats Bello et Angelli, l’armagnac Castarède, l’école de cuisine Le cordon bleu, Eclor -premier producteur français de cidres et jus de pomme, les vins et alcools des maisons Château de Verduzan et  Plaimont, la Compagnie des desserts, Nataïs -leader européen du popcorn, la startup Table online, et le producteur d’huiles Norhuil.

http://institutfrancais-israel.com/?p=17542&preview=true

www.facebook.com/sofrenchsofood

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Consulat - ambassade

Ashdod : comment faire du business en Israël ?

Ashdod : comment faire du business en Israël ?   0

Quelle est la langue des affaires et quels sont les termes utiles que tout homme  d'affaires israélien devrait connaitre ? Comment établissez-vous un prévisionnel (Business plan) et qu'est-ce qui devrait [...]

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël