Comme chaque année, le magazine Forbes publie le classement des fortunes mondiales. Le cofondateur de Microsoft reste l’homme le plus riche du monde, avec une fortune de 75 milliards de dollars.

Bill Gates est-il indétrônable? Le cofondateur de Microsoft conserve la tête du classement des fortunes mondiales publié ce mardi par Forbes. Avec une fortune de 75 milliards de dollars, il est largement devant l’Espagnol Amancio Ortega(67 milliards de dollars), fondateur de la marque de vêtements Zara, et Warren Buffett (60,8 milliards).

Le Mexicain Carlos Slim passe de la deuxième à la quatrième place, perdant au passage la bagatelle de 27,1 milliards, avec une fortune estimée cette année à 50 milliards de dollars, contre 77,1 milliards l’an dernier. A 31 ans, le fondateur de Facebook Mark Zuckerbeg est de tous les milliardaires celui qui a eu la meilleure année, sa fortune augmentant de 11,2 milliards de dollars pour atteindre 44,6 milliards de dollars. Il est passé de la 16e place l’an dernier à la 6e cette année.

Le plus jeune de ces milliardaires est une héritière danoise de 19 ans, Alexandra Andresen. La Française, Liliane Bettencourt est 11e du classement avec 36,1 milliards, contre 40,1 milliards l’an dernier. Le Français Bernard Arnault (LVMH) arrive, quant à lui, à la 14e place, avec une fortune estimée à 34 milliards de dollars.

De manière générale, le magazine américain souligne que le nombre des milliardaires a légèrement diminué cette année dans le monde. En outre, pour la première fois depuis 2009, et leur fortune globale a aussi baissé. La liste annuelle 2016 du magazine compte 1810 milliardaires, 16 de moins qu’il y a un an.

Leur fortune cumulée a diminué en un an de 570 milliards de dollars, pour s’établir à 6.480 milliards de dollars, précise Forbes, qui ajoute aussi que pour la première fois depuis 2010, la fortune moyenne de ces milliardaires a baissé, s’établissant cette année à 3,6 milliards, 300 millions de moins que l’an dernier. Le magazine explique ce recul relatif par l’instabilité de la Bourse, la baisse du prix du pétrole et un dollar fort, qui a redistribué les richesses dans le monde.

http://www.lefigaro.fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.