La Knesset a approuvé lundi un projet de loi de congé de paternité dans ses deuxième et troisième lectures, en passant dans la loi

Le projet de loi, proposé par Meretz MK Tamar Zandberg, stipule que les trois premiers jours seront déduits des jours de vacances annuelles des travailleurs. Si les pères n’ont plus de jours de vacances, ils seront autorisés à prendre des congés sans solde.

Les deux derniers jours seront considérés comme des congés de maladie et les travailleurs seront indemnisés avec la moitié de leur salaire.

395583a (1)

« La proposition introduit un concept historique dans les livres juridiques – congé de paternité », a déclaré Zandberg. «Le congé de maternité, parentale, est considéré comme le lot exclusif des femmes. Nous avons un intérêt en tant qu’état pour inclure le père de plus en plus comme un partenaire à part entière dans la vie de famille « .

Soixante-quatre députés ont voté en faveur du projet de loi, sans une opposition. Les premières versions du projet de loi avaient proposé huit jours de congé pour les nouveaux pères.

Depuis mai 1998, les pères ont été autorisés à prendre un congé de paternité au lieu de – plutôt que, en plus de – leur épouse, ainsi qu’un jour de congé lorsque le bébé est né et une deuxième journée pour une circoncision si le bébé est un garçon.

Le 29 Mars, la Knesset a approuvé en première lecture un projet de loi distinct, proposé par Kulanu partie MK Rachel Azaria, de changer « heure de soins infirmiers» – qui permet aux femmes de finir une heure plus tot leur journée de travail pendant les quatre premiers mois après le retour de congé de maternité» laissant le choix aux deux parents d’utiliser ce temps, si la mère de l’enfant y consent.

http://www.timesofisrael.com/

Laisser un commentaire