Dans le cadre des ''lundis du cinéma'' ADIR vous invite au festival du film de comédie au centre Monart le mois de septembre 2016Article Précédent
PSY : Décapante, drôle, surprenante. C’est la pièce tant attendue du mois de septembre.Article Suivant

Répondre Amen après une bénédiction (2/5)

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Dedier une halakha - Bandeau

L’obligation de répondre Amen

Lorsqu’on entend une berakha, qu’on veuille ou non s’en acquitter, on doit répondre amen.

Mais, on ne répond pas Amen après une berakha que l’on a dite soit même sauf à la fin d’une série d’au moins 2 berakhot (exemple : dans la tefila après  » yichtaba’h, dans le bircat hamazon après  » boné Yerouchalayim, etc. ).

Si on entend une bénédiction au téléphone ou à la radio en direct, on répond amen (même si on ne peut pas s’acquitter). En revanche, on ne répond pas amen lorsque l’on entend une berakha enregistrée ou retransmise.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources
© LaQuotiHalakhique


Ce site est dédié pour l’élévation de l’âme de Orly Rose bat Zarie, de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël