Moins encourageante, une étude mondiale montre également que les Israéliens souffrent de plus en plus d’hypertension artérielle, d’un taux de  glycémie élevé et d’un indice important de la masse corporelle.  Des problèmes de santé en Israël sont en grande partie causés par des maladies non transmissibles, comme par exemple, le cancer du poumon qui est à la hausse à cause du tabagisme.

L’étude menée par l’ Institute for Health Metrics and Evaluation  publiée jeudi, a demontré que les Israéliens vivent significativement plus longtemps qu’ il y a 25 ans.

À l’échelle mondiale, l’espérance de vie est passée d’environ 62 ans a 72 ans entre 1980 et 2015, l’étude a révélé, que dans plusieurs pays d’Afrique sub-saharienne le taux de mortalité a bondi en raison du  VIH / SIDA.)

Cette étude a également démontré qu’ en Israël le taux de femmes qui décèdent lors d’un accouchement a bien diminué :  »le nombre des mères qui décèdent en couche en Israël est passé de 11 en 1990 à 10 en 2015. Le ratio de ces décès est tombé de 11 décès pour 100.000 naissances vivantes à 6. »

Le Dr Ali Mokdad, directeur de l’institut Middle Eastern Initiatives a l’Université de Washington, a déclaré que «les programmes visant à améliorer les comportements de santé en Israël sont grandement nécessaires et devraient être prioritaires. »

La cardiopathie ischémique  a été la principale cause de décès des Israéliens en 2015, conduisant à 6.685 décès. La maladie d’Alzheimer est arrivée deuxième position  tuant 3694 personnes et le diabète est arrivé en troisième position causant 2.427 décès.

L’étude a révélé que les trois principales causes,  non mortelles, des problèmes de santé sont les douleurs lombaires, les douleurs au cou et la dépression.

Selon les statistiques publiées par l’Organisation mondiale de la Santé en mai dernier, les Israéliens nés en 2015 sont destinés à avoir une espérance de vie supérieure a celle de la planète.

traduit et adapté par ashdodcafe.com
http://www.timesofisrael.com/

 

Laisser un commentaire