Pour la première fois depuis sa découverte, il y a 26 ans, des chercheurs Français ont réussi à photographier au microscope le virus de l’hépatite C.

Ça fait maintenant plus de 25 ans que le virus de l’hépatite C (VHC) jouait à cache-cache avec les scientifiques. Prenant l’apparence d’une simple petite boule blanche lipidique parmi d’autres dans le sang, il était indétectable.

Jusqu’à ce qu’une équipe de chercheurs français de l’Inserm de Tours affirment, dans une étude publiée récemment sur le site du journal spécialisé Gut, avoir réussi à l’observer au microscope.

Vers un vaccin ?

Une première mondiale qui devrait contribuer à la mise au point d’un vaccin, estime l’équipe de recherche. « La possibilité de visualiser le virus va aider car on a besoin de connaître sa structure pour savoir sous quel angle l’attaquer », explique à l’AFP Jean-Christophe Meunier, chargé de recherche à l’Inserm et responsable de ces travaux. Une équipe américaine pensait avoir réussi cette prouesse de visualiser le virus en 2013, mais s’était en fait méprise sur la nature des particules observées, d’après l’équipe française.

Le virus de l’hépatite C est responsable de 130 à 150 millions de cas d’hépatite C dans le monde et d’environ 700.000 décès chaque année.

http://www.lesechos.fr

Laisser un commentaire