Une soirée dégustation et découverte des vins d’Israël ça vous tente ?Article Précédent
Barekh Alenou 5777 (3/3)Article Suivant

Ashdod : Séminaire sécuritaire d’évaluation de la résilience sociale

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Ashdod : Séminaire sécuritaire d’évaluation de la résilience sociale

« Table ronde du Bureau du Premier Ministre – Pour le renforcement de la résilience sociale lors des situations d’urgence – Domaines et exigences de la résilience sociale ». C’est sous ce long titre qu’était présenté le séminaire qui a  eu lieu au Centre municipal d’exploitation, attendu par l’ensemble des dirigeants des services d’urgence municipaux, et présidé par le Maire, le Docteur Yehiel LASRY, les représentants du  gouvernement, de l’armée, du Ministère de la Défense, des administrations locales, des associations de bénévoles, et des directeurs des services de la Municipalité. 

Le séminaire a été inauguré par le Maire, le Docteur Yehiel LASRY, lors d’une présentation des événements ayant touché la ville d’Ashdod depuis l’opération « Plomb durci » jusqu’à la dernière guerre, « Bordure protectrice ». Le Docteur LASRY a ainsi dévoilé un plan urbain visant au fonctionnement optimal de la ville lors de situations d’urgence, en soulignant l’importance de la résilience civile et des capacités de fonctionnement de tout résident en situation d’urgence. »Que signifie la résilience ? » C’est par cette question que le Maire a commencé son discours, et y a répondu par la suite en expliquant la signification opérationnelle de l’Administration locale, ses capacités à fournir une réponse rapide et effective, et à surmonter toutes sortes de crises liées à une situation d’urgence.  Le maire a souligné l’importance de la collaboration des différents services d’urgence, et leur capacité à agir de manière coordonnée afin de rester à l’écoute des habitants. Ceci fait naturellement référence aux administrations locales, mais la résilience repose également sur le comportement des habitants. A ce propos, le maire a défini les caractéristiques essentielles du renforcement de la résilience, comprenant notamment : La connaissance et la compréhension de la situation et de ses conséquences sur chacun, la capacité à passer de la routine à une situation d’urgence de manière effective,  la coopération au sein de l’Administration locale, entre l’Administration locale et les services de sécurité, et avec les habitants.

Pour donner un exemple concret de résilience et expliquer la signification des aptitudes civiles et de la manœuvre d’action nécessaire donnée au gouvernement afin de gérer une crise, le Docteur LASRY a présenté les différences remarquables observées dans le comportement des habitants entre l’opération « Plomb durci » et l’opération « Bordure protectrice ». La compréhension de la situation, la coopération du public, la confiance accordée à l’Administration locale par le public, son oreille attentive aux instructions, et sa volonté de participer aux actions de bénévolat, nous enseigne sur les écarts observés entre les deux opérations. Lors de l’opération « Bordure protectrice », nous étions témoins d’un engagement optimal des habitants, et d’une volonté d’apporter son soutien aux différentes missions requises.

Les directeurs des services municipaux ont également passé en revue les sujets liés à la résilience sociale au sein des secteurs qu’ils occupent. David DEBESH, directeur du centre d’appel de la municipalité, a évoqué le travail du centre d’appel lors des situations d’urgence, la relation avec les habitants, ainsi que ses campagnes d’information et sa capacité à fournir les renseignements nécessaires. Shlomo ROTENBERG, directeur des opérations de service à la population, a quant à lui évoqué la fourniture de services à la population et la réponse au besoin d’infrastructures lors de perturbations de la vie quotidienne. Ronit TZUR, directrice des services sociaux et de la cellule d’assistance sociale en situation d’urgence, a parlé  des défis liés aux personnes nécessitant des besoins spéciaux, comprenant les personnes souffrant d’un handicap, les personnes âgées, et les immigrants. Dina BAR ULPAN, adjointe au président et directrice générale, a évalué le secteur logistique et l’attribution de ressources opérationnelles en situation d’urgence, en mettant l’accent sur le travail des bénévoles.  Enfin, Arieh MAIMON, directeur de l’aile éducative, a discuté des possibilités offertes à l’aile éducative, en évoquant l’importance d’une base opérationnelle continue et optimale en situation d’urgence.

L’officier sécuritaire de la municipalité, Arieh ITAH, a précisé que la visite a été accompagnée d’une évaluation des besoins et des possibilités offertes par la ville d’Ashdod lors des situations d’urgence. Il a également mentionné la visite de l’administration du quartier Guimel, se tenant parallèlement à un suivi attentif du travail de terrain parmi les habitants. Les membres de la table ronde ont également rencontré les présidents des communautés de bénévoles, sous la direction de Hanna BEN AYOUN, qui se sont présentés et ont dévoilé leurs opérations effectuées en situation d’urgence. M. ITAH a ensuite remercié Savi ABIR, directeur du département des situations d’urgence, ainsi que Nathalie ELBAZ, pour avoir organisé le séminaire.

L’idée d’une table ronde a été proposée au niveau national, afin d’améliorer le niveau opérationnel de la défense civile lors de situations d’urgence. Cette démarche est nécessaire au vu des menaces constantes pesant sur la société civile et de la volonté de l’ennemi de frapper au sein même des villes et des villages d’Israël. La résilience sociale s’améliorera grâce à la  compréhension de l’habitant sur la manière de se comporter en situation d’urgence, ainsi que sur la capacité des administrations locales à se préparer de manière optimale aux situations d’urgence, en informant la population et en maintenant une communication continue entre l’habitant et l’administration. Afin d’obtenir ces résultats, le séminaire a été organisé pour discuter de sujets portant sur le domaine de la résilience sociale, en permettant aux équipes de travail d’apporter de nouvelles idées, de proposer de nouveaux outils, d’élaborer des modèles et des plans de travail, de construire les infrastructures correspondantes et de créer une organisation d’assistance à la communauté, qui donnera à l’habitant la possibilité de participer et d’apporter son aide dans le cas de situations réelles.

Après le passage en revue des directeurs des services, les représentants du gouvernement et de l’administration nationale des situations d’urgence ont ensuite eu l’occasion de poser des questions aidant à répondre aux défis administratifs complexes.

Cordialement,

Eddy BEN HAMO,
Porte-parole de la municipalité

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël