Bonnes nouvelles pour les pharmaciens !Article Précédent
Lachon Hara – Critique et moquerieArticle Suivant

Ashdod : Service d’urgence ! Quel sera son sort ?

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Ashdod : Service d’urgence ! Quel sera son sort ?

En mairie d’Ashdod la semaine derniere à eu lieu la dernière réunion de l’année 2016, de la commission municipale pour la  santé. A l’ordre du jour : résumé des activités annuelles, discussion générale et panel de questions-réponses. Avec cette fois un changement rafraîchissant, la première participation des représentants de l’Hôpital Assuta. Et aussi une mention à propos de la salle d’urgence, la construction abandonnée qui se trouve à proximité du nouvel hôpital.

La commission pour la santé est l’une des principales et impressionnantes commissions de la mairie d’Ashdod. Elle s’est réunie la semaine derniere dans la salle du conseil municipal, avec la participation de plus de 50 personnes. Sont associés a cette grande commission, des partenaires et des organisations locales et non locales, des représentants du ministère de la Santé, des organisations de soins de santé, des associations et des organisations de santé ainsi que les organismes municipaux tels que l’administration scolaire, les centres communautaires, l’autorité municipale pour le sport et en bout de chaine, le Ministère de la Santé qui coordonne, dirige les opérations et met en œuvre les plans de la ville dans le domaine de la santé.

La réunion a été ouverte par M. Vladimir Gershov, adjoint au maire chargé de la santé. Il a salué les activités de M. le maire, le Dr Yehiel Lasry et le Ministre de l’intégration, Mme Sofa Landver qui auront permis la creation d’un Hôpital de qualité. En charge egalement de l’immigration M. Gershov a fait observer que l’hôpital avait une grande signification dans  l’intégration des olim ainsi que pour sa contribution communautaire.

Mme Ilana Shlomo-Laloum directrice du Département  a donné un aperçu de l’activité annuelle, la liste des actions et des programmes de santé. Elle a rappelé les activités suivantes :  le programme de la sécurité routière, les activités éducatives dans les écoles, l’initiative mode de vie sain en mettant l’accent sur une alimentation saine, les activité physiques en coopération avec le sport, les journées de sport en commun,  les activités chez les jeunes en collaboration avec le réseau  »Ville santé », l’initiative  »ville propre » et les  »plages propres », les formations,  comment rouler en vélo en toute sécurité, les activités communautaires, les programmes communautaires pour la santé dentaire et la formation santé dans les jardins d’enfants, les activités communautaires pour les immigrants et les ultra-orthodoxes … et d’autres activités pour la promotion de la santé.

Madame Shlomo-Laloum a également abordé certaines questions inquiétantes en rapport avec la sante du public et a noté que dans tout le pays on enregistre une augmentation de poids chez les enfants et une augmentation du diabète juvénile. En outre un nombre non négligeable d’enfants se sont blessés suite a un manque securitaire selon des données communiquées par le groupe «TEREM». À cet égard, le département réalise des campagnes de relations publiques, pour intensifier l’impact de l’information,  comme la campagne de sensibilisation des parents afin qu’ils n’oublient pas leurs enfants dans les véhicules.

En parlant de publicité et de relations publics, le département organise des congrès et des rassemblements dans différents domaines tels que « sommeil et bonne nutrition », la grossesse et des conférences santé en collaboration avec les hôpitaux et les Koupot Holim (centre de soins), des cours de premiers soins pour les nourrissons, la réalisation de notices de matériels éducatifs et d’information sur les questions de santé.

Le Professeur Shouki Shamir, Président du Conseil d’administration d’Assuta, a donné un aperçu de ce qu’est la realisation d’un hôpital public et en particulier de celui d’Ashdod. Le professeur Shamir a expliqué que la construction de l’hôpital d’Ashdod a été un sujet particulièrement épineux parce que ces dernières 40 années aucun hôpital n’a été construit en Israël, ce qui est une indication pour mesurer la grande réussite de la ville. L’hôpital a également bénéficié des principales caractéristiques d’un hôpital public, y compris le concept de médecine communautaire, d’hôpital réactif, du respect des normes de construction écologique et  la mise en œuvre des technologies numériques.

Le professeur Shamir a révélé qu’Assuta est en négociations avancées sur l’immeuble abandonné de la salle d’urgence à proximité de l’hôpital, de sorte que finalement il fera partie du nouvel hôpital qui augmentera sa taille dès la signature de l’accord. L’ouverture de l’hôpital est planifié pour le 27 mai 2017, avec en première phase de 300 lits et une seconde phase allant jusqu’a 650 lits.

Maitre Rachel Shmueli avocat,  Président Directeur General chargée de la construction de l’hôpital, a raconté quels étaient les préparatifs mis en place en vue de l’ouverture de l’hôpital. Les résidents de la ville peuvent voir que l’hôpital se trouve en phase terminal de construction, et la direction de l’hôpital est occupée a recruter du personnel pour l’hôpital. L’hôpital sera l’un des plus grands employeurs de la ville et prévoit d’engager environ 1200 employés! L’inauguration de l’hôpital, après tant d’années de lutte, serait probablement la question centrale dans l’emploi du temps de la nouvelle année et contribuera beaucoup à l’élargissement des activités dans de nombreux domaines de la santé.

Le Professeur Haim Bitterman, directeur de l’Hôpital Assuta d’Ashdod, a introduit le concept de travail intégré entre l’hôpital, les cliniques, les Koupot Holim (centre de soins), la municipalité et la communauté pour créer une continuité des soins qui sera bénéfique aux patients.  Modèle construit en coopération avec la municipalité d’Ashdod, le ministère de la Santé, l’administration des services sociaux et de l’informatique, le Bitouah Leumi (assurance sante) et  l’Hôpital Assuta. Ce modèle améliorera de manière significative la qualité des soins que les habitants recevront dans chaque domaine touchant la médecine. À propos, l’Hôpital a récemment renoncé aux soins privés (à l’origine 25% de l’activité de l’hôpital était destinée a la pratique de la médecine privé) afin d’élargir les départements et les services et rajouter des lits d’hôpitaux, rajouter  l’IRM, Pet City, l’unité de radiothérapie et bien plus encore. Ce qui améliorerait sensiblement la gamme de services et la qualité des soins pour les patients.

La dernière partie de la réunion a été consacrée à une discussion ouverte aux participants qui ont lancé des idées, émis des suggestions, posé des questions ou exprimé des opinions et des déclarations relatives aux questions soulevées lors de la réunion de la commission municipal pour la santé.

Eddy Ben-Hamo
Porte-parole de la Mairie

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël