Tensions au port d’Ashdod : baisse significative de la fréquentation des Paquebots de croisièreArticle Précédent
Hanouka 5777 – Quand allumer ? (2/2)Article Suivant

Des français travailleront-ils au Misrad Hapnim ? L’action positive pour les immigrants et haredim devient loi

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Des français travailleront-ils au Misrad Hapnim ? L’action positive pour les immigrants et haredim devient loi

Les bureaux du gouvernement devront donner la priorité aux haredim et aux nouveaux immigrants lors d’embauches. Cette loi a ete adoptée par un vote final lundi soir.

La loi mettra les olim et les haredim dans le cadre juridique existant de la «représentation appropriée» des divers groupes de population dans les bureaux gouvernementaux et des sociétés d’État.

Une telle représentation est nécessaire lors de l’embauche pour les deux sexes, les personnes handicapées, les citoyens arabes et ceux d’origine éthiopienne. Les Olim recevront un traitement préférentiel lors d’une embauche notamment s’ils sont dans le pays depuis moins de 12 ans et s’ils avaient plus de 18 ans quand ils ont fait leur alya en Israël.

Il faut entendre par Haredim ceux qui étudient dans des établissements ultra – orthodoxes ou qui envoient leurs enfants étudier dans ces écoles.

MK Yulia Malinovski (Yisrael Beitenou), qui a contribué à pousser la législation vers l’ avant, a dit: «Ceci est une loi historique qui répare une injustice datant de nombreuses années. Il sera plus facile pour les nouveaux immigrants d’être absorbés dans l’état et de s’intégrer de la meilleur façon possible.

« En Israël, les gens disent à quel point l’alya est difficile, mais il faut regarder les gens, les nouveaux immigrants derrière les chiffres », a déclaré Malinovski. «La loi sera une percée pour les nouveaux immigrants en Israël et pour ceux qui envisagent de venir. »

Le Président de la commission de la Knesset, Nissan Slomiansky (Bayit Yehudi) a déclaré que le projet de loi vise à donner aux populations touchées « une chance comme tout le monde »

Nous avons tous entendu des histoires de professeurs qui ne pouvaient même pas trouver du travail comme nettoyeurs de rue, après avoir immigré en Israël, a dit Slomiansky.

Adaptation Ashdodcafe.com
http://www.jpost.com/

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël