Wizz Air étend son réseau à bas prix en provenance d'Israël. Voir tous les détailsArticle Précédent
Les Kitniot et le riz pour ce Pessa’h 5777Article Suivant

Psychologie et judaïsme, la puissance de la résilience

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Psychologie et judaïsme, la puissance de la résilience

La résilience se définit comme la capacité pour un individu à faire face a une situation difficile et génératrice de stress.

La résilience pour la psychologie :     

En psychologie la résilience est « l’art de naviguer entre les courants », « de garder la tête froide » hors de l’eau, concept introduit par Boris Cylrunik.

Cette faculté n’est pas innée mais trouve ses racines dans l’enfance, et dans les rapports que les parents entretiennent avec leurs enfants. Une relation sécurisante aidera les enfants à trouver la force de s’en sortir. Les tuteurs de résilience ou tuteurs développement sont des personnes qui, placées sur le chemin de l’enfant vont le guider et le soutenir. Pour cela il faut que s’effectue « la rencontre » c’est a dire le fait que l’enfant résilient a pu croiser et s’accrocher un jour a un adulte ou a un aîné qui lui apporte de l’aide, de l’affection et de l’estime. Ces tuteurs de résilience sont des personnes qui rendent possible la reprise du développement après que l’enfant ait subi un traumatisme. Ils peuvent être un parent, un éducateur, un bénévole œuvrant dans une association d’aide à l’enfance, un psychologue… Toute personne qui va croire en lui stimule son développement, l’aide à reprendre confiance en lui et à avoir un  projet d’avenir.

Le phénomène de résilience entraîne :   La défense c’est-à-dire l’équilibre face aux tensions. La résilience amène aussi l’engagement comme un défi, la relance, l’évaluation, la signification (qui n’est rien d’autre que la positivité de soi) et enfin la création. Alexis Massion dans son livre : « La résilience, Boris Cyrulnick et D. » écrit que pour B.Cyrulnick la résilience est un processus en plusieurs étapes.

Tout d’abord ce processus débute par la révolte qui révélerait que l’individu concerné refuse l’état de victime. Il faut savoir que le déni aussi ne le fait pas apparaître en tant que victime mais a le désavantager et a enfermer l’individu dans sa problématique.

Ce processus se poursuit par le rêve qui n’est autre que  la volonté d’atteindre un objectif, un autre état que l’état présent.                                     L’humour aussi permet de ne pas se complaire dans la tristesse. Aussi beaucoup de résilients sont créatifs afin d’exorciser le malheur. La résilience repose sur plusieurs facteurs, certains sont biologiques, d’autres personnels comme la confiance en soi, l’ambition ou sociaux (soutien et réconfort).

La résilience pour le judaïsme :

Boris Cylrulnik parle peu de D. mais il reconnait que c’est un facteur de résilience déterminant .Croire en D. rend plus heureux .Il apporte le réconfort et fait qu’on se sent moins seul. Il apporte également une espérance plus grande dans la vie (D. est providentiel) et pour la vie à venir (la mort n’est pas une fin ; on ne peut donc pas avoir peur de la mort, au contraire, la mort offre un état autrement différent que celui que  nous connaissons aujourd’hui.) D.est miséricordieux, Il pardonne.  Il joue un rôle de facteur interne dans la relance. Cette dépendance a D. dans le processus de résilience implique  un salut par la foi plutôt que par les œuvres .Bien sur la résilience dépend aussi de la personne elle-même, qui par la repentance exprime le refus de la séparation. En ce sens, on peut associer la révolte et la repentance. La personne doit désirer retrouver la communication, le lien avec D. Aussi le rêve est associable à l’espérance. Cette espérance est nécessaire voir indispensable afin de tenir fermement  durant les moments d’épreuve et de doute. L’enjeu est de faire confiance à D., d’avoir la foi en lui et d’accepter que grâce a lui nous puissions nous relever et qu’Il nous offre une espérance illimitée.

Ce concept de résilience peut être aussi appliqué à certains traumatismes israéliens  comme l’état de guerre et la Shoah. La résilience individuelle peut aussi  avoir un caractère collectif. Elle permet ainsi de comprendre comment le peuple juif a réussi à survivre en tant que groupe depuis la destruction du deuxième temple de Jérusalem.                                                                                                                                             Tout au long de son histoire, le peuple juif a développé des stratégies de survie et de résistance aux diverses agressions. Ce peuple a fait preuve d’une capacité de résilience hors norme. Grace a la préservation de l’étude de la torah, la préservation des noms et de l’habillement le peuple juif en Egypte a réussi à garder son individualité, ce sont des outils de résilience qu’Ashem nous a donné. La fête juive la plus significative de la résilience du peuple juif est bien Pessah. Sa célébration tout au long de l’histoire jusqu’à aujourd’hui marque le retour à la liberté et le retour à notre patrie historique qu’est Israël !

Cet article vous a interpellé, vous souhaitez poser des questions. N’hésitez pas à me faire partager vos réflexions en écrivant sur la messagerie Facebook  : Anne Lachkar Haddad.   Merci pour l’intérêt que vous portez a cette rubrique.

                                                                                                                                                                                                                                                                  Hanna Lachkar Haddad 
Psychologue, psychothérapeute.
Enfants, adolescents et adultes.
0526525534 / 088642814
Anne Lachkar Haddad

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

L'Actu

Le Psoriasis & Le Rhumatisme Psoriasique

Le Psoriasis & Le Rhumatisme Psoriasique   0

L'arthrite psoriasique est une forme d'arthrite qui affecte certaines personnes atteintes de psoriasis (taches rouges de la peau surmontées de squames argentées). La plupart des malades développent le psoriasis en premier [...]

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Meuhedet
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël