Lois du Lachon Hara – chapitre 2 (3/7)Article Précédent
Lois du Lachon Hara – chapitre 2 (4/7)Article Suivant

Ashdodim attention ! les méduses sont de retour !!!

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Ashdodim attention ! les méduses sont de retour !!!

Le retour des méduses sur les plages israéliennes coûte des milliers de dollars à ……la compagnie d’électricité !

Si vous demandez à tous les amoureux de la mer quel est le problème majeur de l’été sur les plages, ils vous diront tous qu’il s’agit de la prolifération des méduses qui gâche les plaisirs de la baignade.

Comme tous les ans, la vague de chaleur s’accompagne de l’apparition des méduses sur les côtes israéliennes en particulier sur les plages d’Ashdod.

Pour les spécialistes du phénomène et notamment pour le professeur Dror Ángel, chercheur spécialisé dans les méduses à l’université  de Haïfa, il est  difficile de prédire combien de temps les essaims de méduses restent sur les plages.

Et ce problème est de taille car hormis le désagrément causé par les méduses aux baigneurs, il y a des problèmes plus graves qui touchent par exemple la compagnie d’électricité israélienne.

En effet celle-ci utilise un système de refroidissement de l’eau de mer afin de refroidir les turbines des centrales électriques dans le cadre du processus de production d’électricité.

Un essaim de méduses peut bloquer physiquement l’entrée de l’eau et ensuite faire obstruction au niveau de la turbine ce qui entraine des interventions et des réparations couteuses à la compagnie.

De tels cas se sont déjà produits dans le passé et ont provoqué des réparations de centaines de milliers de dollars.

Les entreprises de dessalement sont aussi victimes de la profusion des méduses puisque la fabrication d’eau potable à partir d’eau de mer devient plus coûteuse lors de la présence de méduses.

Les océans du monde regorgent de milliers d’espèces de méduses dont certaines peuvent être particulièrement dangereuses au point de donner la mort à leur simple contact.

Heureusement, les spécimens présents sur les cotes israéliennes sont des espèces qui ne sont pas toxiques et peuvent dans les cas les plus graves provoquer une irritation et une sensation de brûlure qui passe dans les 24 heures.

Bonne baignade…

Adapté et traduit par Lior pour Ashdod café
Sources ashdodeonline.co.il

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël