La municipalité d’Ashdod envie Tel Aviv et sa rivière Yarkon et commence à préparer sa rivière Lakhish pour accueillir des barques et faire selon la municipalité,  le plus grand parc aquatique du pays avec une piscine. De nouveaux projets touristiques totalisant la coquette somme de 400 millions de shekels seront construits par la ville.

Sur la Promenade de la rive nord seront établis des parcs aquatiques de pointe  avec une piscine à vague, un parc d’activité automobile et des terrains de camping équipés, le marché municipal sera déplacé et planifié autrement, il s’agit là d’un accroissement notable des investissements dans le développement des infrastructures.

De plus, la municipalité a l’intention de mettre en place une nouvelle charte graphique valorisant son image de marque, d’investir dans la promotion des entreprises et des fournisseurs de services locaux dans le tourisme, d’améliorer l’accès à l’information,  de mettre à disposition des sites internet et de développer le contenu touristique destiné aux visiteurs de la ville.

Mettre en valeur des atouts touristiques en utilisant comme levier l’image d’une  ville portuaire méditerranéenne, riche en diversité culturelle et en contenu afin d’attirer de nouveaux publics, de rallonger les durées  de séjour et d’améliorer sans cesse l’expérience des visiteurs – c’est donc là le nouveau plan directeur majeur du tourisme à Ashdod , formulé par le directeur général du Tourisme de la ville d’Ashdod, Monsieur Ofer Deri et dirigé par le président de la société et membre du conseil municipal M. Moshé Danino.

Le plan directeur général représente, selon ses initiateurs,  une révolution dans le tourisme urbain. Il s’agit d’un programme en plusieurs phases qui visualise l’avenir du tourisme de la ville en 2030. Une grande partie des projets seront entrepris dans les deux ou trois années à venir.

Parmi les projets les plus intéressants qui sont prévus et présentés pour la première fois nous notons, le développement de la promenade du front de mer avec un investissement de 300 millions de shekels, la création du parc aquatique, du parc d’activités automobile et du parc extrême adjacent à la rivière Lakhish avec un investissement de 70 millions de shekels, des terrains de camping et de caravaning équipés et des tentes mobiles pour un coût d’environ 10 millions, une piscine a vague pour un investissement d’environ 10 millions de shekels, la construction de « Amintna-pof» – un complexe d’installations gonflables aquatiques sur la plage qui couvre plus de 20 hectares qui est déjà en cours d’exécution cet été pour un coût d’environ 5 millions de shekels, l’amélioration des plages et leur image de marque  selon leur désignation, la modernisation et la construction de nouvelles cabanes pour les mètres-nageurs sauveteurs et la mise en place d’espaces de  jeux de plage surveillés pour un investissement de 20 millions de shekels.

En outre, nous notons l’intention déclarée de déplacer le marché municipal et de construire un complexe à base de containers conçus spécialement pour transformer le marché en une attraction de divertissement hebdomadaire, de développer la jetée sud du port de plaisance avec des attractions touristiques, d’établir un centre de voile à proximité de la rivière Lashish,  qui n’a pas été exploitée depuis les années 60, et une ligne supplémentaire de projets touristiques divers pour un investissement total déclaré de plus de 400 millions de shekels.

M. le maire, le Dr Yehiel Lasri a déclaré : « Le développement des projets d’infrastructures touristiques  est le signe de ce que sera le tourisme dans les années à venir. La planification des projets, dont certains d’entre eux sont bien avancés – permettra aux milliers de visiteurs d’être impressionnés par la beauté des projets et d’offrir un large éventail d’attractions – des plages, des sites, de la nature, du patrimoine et des parcs, des restaurants et des hôtels ».

traduit et adapté du Yediot Aharonot
photo Yediot Aharonot

2 Commentaires

  1. Tout sa est magnifique mais pense t’il a sécuriser les plages il y a tellement de morts chaques années ne pas pouvoir aller se baigner ou avec la peur au ventre sa. Sa n’attire pas les touristes

Laisser un commentaire