Le syndicat  »histadrout » menace de fermer les postes de surveillance des plages d’Ashdod juste avant les vacances  pour protester contre la diminution du temps de travail des secouristes, fermant les postes de surveillance a 17 h au lieu de 18 h. De plus en diminuant le salaire des sauveteurs, la sécurité du public est mise en danger.

Pendant la saison d’été, les secouristes ont travaillé jusqu’a 19 h. Début septembre, le temps de travail a ete raccourci d’une heure en fermant les postes de surveillance a 18 h. A présent, selon un communiqué de la Histadrout  »le directeur de la mairie en charge des plages mènerait une guerre a grande échelle contre les sauveteurs :  »un jeu d’ego et d’abus de pouvoir selon elle : quiconque ose se plaindre des conventions collectives se trouve exposé au harcèlement et a la persécution ». Toujours selon la Histadrout, le Maire Yehiel Lasry n’intervient pas pour régler le problème. Sa non intervention met la sécurité des baigneurs en danger entraînant une gréve du personnel et des poursuites judiciaires.

Cette affaire a fait l’objet d’une pétition de la part du personnel. Nitzan Turgeman, membre du conseil municipal et représentant des sauveteurs se serait exprimé dans le groupe FB des plages d’Ashdod. La discussion ayant pris une tournure de partie prix, un des sauveteurs quitta le groupe et peut de temps après, les uns après les autres, d’autres sauveteurs ont quitté le groupe. Affaire a suivre ….

Laisser un commentaire