Un allègement fiscal pour les propriétaires multiples dès janvier 2018Article Précédent
Birkot Hacha’har (8/19) | Lachon Hara – Chapitre 6 (5/6)Article Suivant

Amour et acceptation de soi, une conférence de Dina Darazi a Ashdod le 21 novembre prochain

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Amour et acceptation de soi, une conférence de Dina Darazi a Ashdod le 21 novembre prochain

Dina Darazi, responsable des ateliers de sensibilisation et de croissance spirituelle vous donnera dans une conférence spéciale  les outils pour  »l’amour de soi ».

Dina Darazi, diagnostique, traite les troubles d’apprentissage et guide des ateliers de sensibilisation et de croissance spirituelle. Dans une conférence pour l’acceptation de soi qui est une condition de base pour un sentiment de perfection et d’acceptation de l’autre, elle vous fournira des outils .

Cependant, il n’est pas facile pour la plupart d’entre nous de nous accepter tels que nous sommes vraiment … Ne sommes-nous pas supposés nous accepter et nous aimer naturellement comme nous sommes ? Qu’est-ce qui a mal tourné avec nous meme le chemin de notre vie ?

Selon Dina, nous sommes tous nés avec un potentiel d’acceptation et d’amour de soi, il y a une possibilité que cela se matérialise ou pas. Tout dépend de l’éducation que nous avons reçu de nos parents.
La chaleur et l’amour reçus inconditionnellement avec des limites claires,  seront plus tard la base d’un sentiment d’appartenance, un sentiment de sécurité et de gratification émotionnelle dans la vie.
Beaucoup d’entre nous sont nés à un moment où les parents étaient occupés à leur survie, leurs propres tensions , occupés a leur détresse. Ils ne sont généralement pas à l’écoute de nos besoins émotionnels, et pas vraiment disponibles pour fournir la chaleur et l’amour inconditionnel necessaire.

Si sa douleur n’est pas correctement exprimée, l’enfant devra cacher cette émotion inconsciemment, afin qu’elle ne s’exprime pas durant sa vie. Il fermera son cœur, il changera sa personnalité pour communiquer avec la société et pour ne pas être rejeté. Lui aussi vivra une expérience de survie. C’est une blessure initiale grave, et  profonde sur laquelle vont s’accumuler les difficultés.
Quand il grandira, il sera en alerte et se sentira menacé, et il ne saura pas pourquoi. Il n’aura pas la capacité de communiquer émotionnellement et spontanément, sa communication avec l’environnement ne sera qu’intellectuelle. Il commencera à s’organiser émotionnellement , il se changera pour être «acceptable» afin de ne pas être rejeté et de ne plus souffrir.
Il s’adaptera toujours à la société et la servira, mais malgré tout il se sentira seul, même quand il sera en société, il sentira qu’il n’est pas vraiment heureux. (La vraie joie vient du cœur quand il est ouvert) il ressentira un sentiment de vide qui l’inonde de temps en temps, il se sentira fatigué,  et ne comprendra pas – pourquoi?

Ce comportement indique que  »je ne m’aime pas et ne m’accepte pas , je ne suis pas droit, je ne  suis pas fidèle à moi-même et a ma volonté, je ne vis pas la vie, je sers la vie. D’un autre côté, je n’accepte pas vraiment et n’aime pas l’autre tel qu’il est. Je suis occupé seulement a ma survie, je suis occupé à servir les uns les autres afin de ne pas me sentir rejeté.

N’hésitez pas a venir écouter Dina Darazi, Mardi 21 novembre à 17h30, Centre communautaire hakeilati 6 rue Rothschild, Ashdod. Téléphone: 08-8668634

20 NIS uniquement dans le cadre du projet «Resident in the Community Center»

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël