Il ne fait aucun doute que Tel-Aviv est la capitale de la technologie israélienne, mais où sont les start-up qui ont généré le plus d’argent ?

Alors que Donald Trump se dépatouillait avec le statut de Jérusalem en tant que capitale officielle d’Israël, il ne fait aucun doute que Tel-Aviv est la capitale de la technologie israélienne, la Start-Up Nation avec 1 817 start-up actives dans le domaine de l’innovation (entreprises ayant leur propre solution de R & D / technologie originale).
Ce qui est moins connu, c’est la bataille acharnée qu’elles se livrent pour arriver en 2 ème position entre Herzliya, Kfar-Saba / Raanana et Jérusalem.
En terme de nombre de startups, Tel Aviv se trouve a des années-lumière. Jérusalem est loin derrière avec 390 start-up. Herzliya, juste au nord de Tel-Aviv et abritant de nombreuses multinationales, dont Microsoft et Apple, arrive en troisième position avec 362 start-up.

Est-ce que cela fait de Jérusalem la deuxième ville technologique d’Israël ? Pas si vite.

Herzliya bat à la fois Jérusalem et Raanana-Kfar Saba d’une manière significative par la somme d’argent versée à ses entreprises technologiques. En 2017, Jérusalem Tech a collecté 158 millions de dollars US. Raanana-Kfar Saba a obtenu 199,5 M $. Les entreprises d’Herzliya ont levé 531 millions de dollars – plus du double (TLV a obtenu 2,4 milliards de dollars) – 12% du financement de capital-risque en Israël.

En outre, 11% des acquisitions réalisées depuis 2013 étaient des sociétés basées à Herzliya, contre 5% de Ra’anana-Kfar Saba et 2% de Jérusalem. 36% des acquisitions en Israël au cours de ces années étaient des sociétés basées sur TLV.

Donc, cela doit faire d’Herzliya la deuxième ville technologique d’Israël, n’est-ce pas ?

Eh bien, attendez. Si nous essayons d’attirer de jeunes talents dans ce domaine, ne devrions-nous pas nous pencher sur les rondes de financement initial que les entreprises en démarrage lancent ?
Si nous nous fions a cet élément de mesure, alors Raanana-Kfar Saba (3,48 M $) est beaucoup plus élevé que Herzliya (2,35 M $). Raanana-Kfar Saba  bat même TLV  qui se retrouve avec 2,84 M $. Cela peut signifier qu’il y a plus de confiance des investisseurs dans le potentiel des startups en démarrage établies à Raanana-Kfar Saba que partout ailleurs. Ce qui pourrait signaler aux jeunes entrepreneurs que, en plus d’être un excellent endroit pour élever des enfants, Raanana-Kfar Saba est également un excellent endroit pour élever des startups.

Alors pourquoi est-il si important d’être numéro 2 ? 

C’est important parce qu’ils essaient tous d’inciter les jeunes à venir vivre et travailler dans leur ville; ils sont en concurrence pour attirer l’attention et pour financer leurs affaires et leurs infrastructures.
Deuxième réflexion : Aux États-Unis, Boston et NYC se disputent la victoire. Au Royaume-Uni, Newcastle, Edimbourg et Bristol sont en concurrence pour cela. Il n’y a que peu de gens qui puissent vivre à San Francisco, à Tel Aviv ou à Londres.

Peut-être est-ce une manière  »Solomonique » de régler cela : il est bon de regarder l’ensemble de l’écosystème et de voir ce que chaque ville prend en partage. Bien que ce soit une façon intéressante de voir l’avantage relatif par ville, gardez à l’esprit que les villes ne sont pas de la même taille, donc il y a un bémol dans ce point de vue. Cela étant dit

  • TLV est une centrale de cybersécurité, avec une part de 38% de tout l’écosystème cyber.
  • Jérusalem domine avec la vision par ordinateur, avec une part de 14% de toutes les startups similaires dans l’écosystème.
  • Herzliya vient en deuxième position après Tel Aviv dans les start-ups de business intelligence, avec 11%
  • Raanana-Kfar Saba a 11% avec toutes les startups de télécommunications dans l’écosystème.

    L’essentiel : Aucune de ces villes ne peut concurrencer directement TLV, mais si elles se positionnent comme des spécialistes, ils pourraient être connues comme telles et ainsi attirer le genre de talents qu’elles recherchent.

Traduit et adapté par ashdodcafe.com
source : www.haaretz.com

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire