Selon la Police, environ 1 000 manifestants à Ashdod ce soir ont protesté contre la coercition religieuse. Selon les organisateurs, 2 800 personnes ont participé à la manifestation. Ils ont souligné que la manifestation n’était pas politique, mais encore et encore on pouvait entendre les cris de «Lasri a la maison»

Des centaines de personnes sont arrivées ce soir pour protester contre la coercition religieuse et la fermeture des commerces le jour de shabbat. La manifestation a eu lieu sur la place de la municipalité. Des activistes et des résidents ordinaires ont pris la parole. Mais en réalité, il y a eu des discussions sur le sujet toute la semaine et ce vendredi, de la plage du Lido sont partis des dizaines de véhicules formant un convoi. Des banderoles et des ballons noirs ont ete apposés a la mairie en signe de contestation. Des politiques et manifestants se sont mobilisés au big aujourd’hui.

Les manifestants ont appelé à ne pas nuire au statu quo fragile à Ashdod permettant l’ouverture des commerces le shabbat au Big Fashion et au centre REVIVO dans la zone commerciale de la ville, ils ont dit « non » à la coercition religieuse. Les organisateurs ont souligné que la manifestation n’était pas politique, mais il était difficile d’ignorer l’appel qui a été dirigé directement a l’attention du maire : « Lasri à la maison».  Divers intervenants se sont succédés ce soir ainsi que des manifestants dans le public principalement originaires de l’ex-union soviétique.

Les manifestants ont été invités à signer une pétition qui sera transmise au maire. Pendant ce shabbat, le Big Fashion a également fait signé des pétitions sur place.

Traduit et adapté par Ashdodcafe
Sources Ashdodnet et Kan-ashdod.co.il

Laisser un commentaire