Un nouvel acteur dans l’arène politique à Ashdod : Dror Mikadesh, économiste et informaticien, résident de la ville, qui annonce sa candidature au poste de maire.

Jusqu’à ce que les élections municipales aient lieu le 30 Octobre prochain, il y a encore huit mois et demi, des candidats au nom bien connu se sont déjà positionnés,  dans l’arène politique locale. A présent, une personne non connue vient de s’ajouter à la liste.

Mikdesh, 44 ans, originaire de la ville, a étudié à l’école Re’im et au lycée Mekif D. Pour lui,  la goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été le sujet du Sabbat et depuis le début des manifestations il y a eu un déferlement sur les réseaux sociaux : «J’ai décidé de postuler au poste de maire d’Ashdod, quand je me suis rendu compte que la coalition n’avait plus rien à vendre, hormis notre liberté. Il pense que la ligne rouge a été dépassée provoquant une rupture entre le monde insolite des ultra-orthodoxes et des laïques dans notre grande ville, et intensifiant le manque de confiance envers le maire sortant. C’est ce qui l’a décidé a se présenter ».

Comment passez-vous du domaine de la haute technologie a celui de maire ?

« J’ai fait carrière dans l’industrie du logiciel depuis près de 20 ans avec un salaire équivalent à ce qui se perçoit dans le domaine de la haute technologie. Mais une série de coups négatifs du maire et de son conseil a dépassé les limites autorisées par leurs fonctions. J’ai décidé de laisser le côté high-tech pour me mobiliser pour réparer les dégâts.

En 2018 la Hitech doit s’installer dans cette partie du pays.  Tout comme l’a fait Rubik Danilovich, le maire de Be’er Sheva, dans sa ville. C’est un bel exemple pour la ville d’Ashdod et pour le potentiel que représente ses résidents.

Je souhaite réhabiliter le rôle du maire dans des proportions équitables – où le maire doit servir ses résidents pas l’inverse.

Traduit et adapté par ashdodcafe
Source Kan-ashdod-co.il
Photo Hen Boker

Laisser un commentaire