Des plages immaculées, des visites gratuites de la nature, de l’ archéologie et du patrimoine, des événements culturels tout au long de l’année, les hôtels sont excellents et la scène culinaire est devenue synonyme de qualité dans tout le pays – tout cela et plus se trouve sur le stand de « tourisme Ashdod » Un grand succès du tourisme international équitable la semaine dernière à Tel – Aviv, au plais des expositions

Le salon touristique international annuel   IMTM – (Marché International du Tourisme Méditerranéen) est l’événement annuel le plus ancien et le principal du pays dans le domaine de l’ industrie du tourisme, et le plus grand de son genre au Moyen – Orient. Le salon sert à promouvoir le tourisme entrant, le tourisme domestique et le tourisme sortant, ainsi qu’à renforcer la coopération entre les organismes impliqués dans le tourisme. Il est parrainé par le ministère du Tourisme Israélien, de l’Association du Tourisme et de l’Hôtellerie et des Agences de Voyages et de Tourisme en Israël.

Cette année, l’Office du Tourisme d’Ashdod a présenté un stand impressionnant conçu sous la forme d’un bar de plage, où le personnel à présenté les différents produits touristiques que la ville a à offrir à ses visiteurs, à côté de 2 écrans électroniques qui présentaient des vidéos de sites importants de la ville.

Pendant les deux jours de la foire, des centaines de milliers de visiteurs ont visité le stand d’Ashdod, la plupart d’entre eux sont impliqués dans le tourisme, tels que les guides touristiques, les agents de voyages, les journalistes etc.
Les visiteurs du stand ont complimenté la ville sur sa côte unique, sur les nombreux événements culturels et non des moindres  – l’impressionnante sélection culinaire qui attire les restaurants de la ville de tout le pays.

Moshe Danino, membre du conseil municipal et directeur du tourisme, a complimenté les employés de la société sur leur grand investissement dans la foire, les
Studios Shai Hayoun, qui ont conçu le nouveau logo et les cartes de visite, ainsi que l’artiste Eliasaf Miara, sur la conception du stand elle-meme.

Laisser un commentaire