Mes chers compatriotes,

Ces deux dernières semaines ont été marquées par une actualité particulièrement riche concernant les Français de notre circonscription.

1-Adoption de l’accord ciel ouvert UE-Israël malgré l’obsession anti-israélienne de l’extrême-gauche – échange musclé avec certains députés LREM

Le 7 février, la commission des affaires étrangères a examiné le projet de loi de ratification de l’Accord UE-Israël relatif aux services aériens. Concrètement, ce texte permettra d’ouvrir davantage de lignes France-Israël, notamment low-cost.

Vous vous en souvenez sans doute, nouveau député en 2013, j’avais obtenu, par un travail concerté avec le Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahu et le Ministre des Transports Yisraël Katz, l’ouverture des vols Easy Jet. Comme vous l’avez constaté, cela a nettement fait baisser les prix ! Mais nous devons aller plus loin et les faire baisser plus encore. C’est l’objet de cet accord UE-Israël sur les services aériens.

La ratification aurait dû être purement technique, et le débat de pure forme. Mais, l’extrême-gauche en a décidé autrement en imposant un débat public qui se transformera inexorablement en tribunal de l’Etat juif. Dans la surenchère antisioniste et le buzz islamo-gauchiste, cette fois c’est le groupe GDR (communiste) qui s’est fait le champion de l’obsession anti-israélienne.

A L’instar des Insoumis le 15 novembre dernier qui ont quitté l’hémicycle lorsque j’ai interpellé le gouvernement sur la demande scandaleuse de libération du terroriste Salah Hamouri, ce matin, alors qu’ils ont imposé un débat public, aucun communiste n’a eu la politesse d’être présent en commission des affaires étrangères, ne serait-ce que pour expliquer cette démarche absurde…

J’ai pris longuement la parole pour dénoncer cette phobie d’Israël, qui fait désormais partie de l’ADN de l’extrême-gauche.

Hélas, certains députés LREM ne sont pas en reste. Face à l’hostilité, aux murmures et aux remarques, j’ai mis les points sur les « i ». Réélu massivement en juin dernier, c’est à mes électeurs, et eux seuls, que j’ai des comptes à rendre. N’en déplaise à certains, avec 88% des voix en Israël, j’ai encore plus de force pour porter toujours plus haut la voix des Français d’Israël à l’Assemblée nationale.

visionnez la vidéo de mon intervention lors de la réunion de la commission des affaires étrangères sur l’accord « ciel ouvert » UE-Israël

2-Le Gouvernement fait machine arrière sur l’augmentation du taux de cotisation d’assurance maladie des retraités non-résidents

Mardi dernier, 13 février, avec le soutien de la totalité du Groupe UDI- Agir et Indépendants, j’ai interpellé le gouvernement, pour qu’il suspende sans délai le décret du 30 décembre 2017 augmentant de 1,7% le taux de cotisation d’assurance maladie sur les retraites des Français de l’étranger.

Trop, c’est trop !

Vous avez été des milliers à m’alerter de ce nouveau scandale, décidé en catimini en pleine trêve des confiseurs…

Surtout, cette mesure injuste survient alors que voilà des mois que je suis seul à dénoncer une succession de coups durs que l’on vous porte !

En août, le Gouvernement supprime la réserve parlementaire et prive ainsi des dizaines d’associations d’une ressource vitale.

En octobre, il augmente les prélèvements CSG-CRDS sur les revenus du patrimoine dans la loi de financement de la sécurité sociale.

En novembre, c’est le massacre du budget de l’AEFE dans la loi de finances 2018 avec plus de 500 postes d’enseignants supprimés sur 3 ans …

Comme je l’ai dit au Premier ministre, cet acharnement est une drôle de façon de remercier les Français de l’étranger, qui ont été, je le rappelle, 93% à voter pour Emmanuel Macron en mai dernier et ont élu 10 députés LREM sur 11, notre circonscription étant la seule exception…

Le 8 février, j’ai dénoncé ce nouveau matraquage fiscal et fait remarquer que « pour le gouvernement, la justice sociale s’arrête hélas aux frontières de l’hexagone ! »

Le 10 février, huit collègues LREM m’ont ENFIN emboîté le pas et écrit au Ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, qui a proposé lundi soir au chef du gouvernement de suspendre le décret litigieux.

visionnez ma question, suivie de la réponse du Ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin.

Dans la réponse qu’il m’a adressée dans l’hémicycle, le Ministre a confirmé que le décret était immédiatement suspendu. Il s’est toutefois trompé sur un point : j’ai bien saisi le gouvernement deux jours avant les députés LREM. La preuve en image.

Meyer Habib

Député de la 8ème circonscription des Français à l’étranger, Vice-Président de la Commission des Affaires étrangères, Chypre – Grèce – Israël – Italie – Malte – Saint-Marin – Turquie – Vatican

Laisser un commentaire