Plan contre le racisme et l’antisémitisme : « Face à une haine qui se métamorphose, notre devoir, c’est de continuer le combat. De le continuer en l’adaptant. » (E. Philippe, 19/03/2018)

Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté lundi 19 mars au matin le Plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018-2020.

Edouard Philippe a rappelé l’engagement du gouvernement dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme qu’il a qualifié d’ « impératif moral et politique ». Il a également déclaré « qu’on ne construit pas une société sûre, pacifique, solidaire sur la haine de l’autre. »

Le premier ministre a détaillé les quatre combats qui structureront cette lutte au cours des prochaines années.

1. La lutte contre la haine sur Internet. Les contenus haineux, racistes ou antisémites « ne sont pas des opinions. Ce sont des délits. Et un délit, ça se constate et ça se punit. »

– La France défendra une initiative législative européenne pour construire le cadre juridique d’une responsabilité des plateformes.

– La législation nationale sera modifiée pour permettre par exemple d’imposer la fermeture des comptes ayant diffusé de manière massive et répétée des contenus illicites, ou permettre les enquêtes sous pseudonyme en matière d’infractions racistes et antisémites sur Internet.

2. L’éducation.

– Une « équipe nationale d’intervention rapide » sera chargée d’apporter des réponses aux enseignants confrontés à des situations conflictuelles. « Leurs missions ? Intervenir devant les élèves dans les établissements où des difficultés sont signalées lors de certains enseignements.»

– La formation de l’ensemble des personnels éducatifs à la prévention et la gestion des faits et propos à caractère raciste et antisémite sera renforcée.

3. La protection et l’accompagnement des victimes, notamment pour les aider à porter plainte « parce que la plainte, c’est le contrepoison de l’impunité. »

– Un réseau d’enquêteurs et de magistrats spécialement formés à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme sera expérimenté à partir de septembre 2018.

– Un système de pré-plainte en ligne pour les infractions de nature raciste et antisémite sera expérimenté au second semestre 2018.

4. L’extension de la mobilisation à de nouveaux champs.

– Dans le domaine du Sport des conventions seront systématiquement signées avec toutes les fédérations pour former et sensibiliser les acteurs.

– Les réseaux territoriaux de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations seront renforcés.

– Une attention particulière sera portée aux Français d’Outre-mer, et la connaissance historique de l’esclavage sera soutenue.

 

Dominique Jakubowicz יעקובוביץ דומיניק
Service de presse
מחלקת הדוברות
Ambassade de France en Israël
שגרירות צרפת בישראל

Laisser un commentaire