Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France se trouve en Israël, dans la forêt de Beith-Shemesh, près du moshav Neve Michaël, dominant la vallée du Ellah. Il a été inauguré le 18 juin 1981. Ce monument a été édifié par l’Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, présidée par Serge Klarsfeld. Sa conception est de Simon Guerchon, et Annette Zaidman a assuré l’administration de cette entreprise. Il mesure 100 mètres de long et 13 mètres de haut.

Chaque année, deux cérémonies commémoratives ont lieu devant le mémorial : le Jour du Souvenir de la Shoah (27 Iyar, au mois d’avril), les membres de l’UNIFAN (Union des originaires de France et d’Afrique du Nord) se réunissent à Roglit, en présence d’un délégué de l’Ambassade de France, pour une cérémonie suivie d’une session d’études à Yad Vashem. Le 16 juillet (jour de la rafle du Vel d’Hiv à Paris), ce sont les membres de l’Association Aloumim (Association israélienne des Enfants cachés en France pendant la Shoa), qui viennent honorer la mémoire de leurs proches en ce lieu. Parfois aussi, des groupes de Juifs français qui visitent Israël viennent se recueillir au mémorial. Cette année Yom Ha Shoah, tombe le 12 avril, des bus gratuits partiront de Ashdod pour Roglit.

Contacter ADIR au 0524887245 ou inscriptions impératives auprès de Rachel 058 456 76 89 pour réservation et pour connaitre l’heure et le lieu du rendez-vous.  

Laisser un commentaire