Erouv Tavchilin – 7e jour de Pessah 5778Article Précédent
Israël élimine les frais de douane pour les colis de moins de 1 000 $Article Suivant

GAZA : Attention, la désinformation tue ! par Meyer Habib

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
GAZA : Attention, la désinformation tue ! par Meyer Habib

Depuis vendredi, les principaux organes de la presse française ont renoué avec leurs vieux démons et se sont prêtés à une entreprise systématique de propagande anti-israélienne suite aux violentes manifestations organisées sur la frontière entre la Bande de Gaza et Israël.

Contre-vérités, restitution partielle et partiale des faits, discours biaisés, images trompeuses, nos grands médias ont été ces derniers jours le jouet du Hamas, mouvement islamiste, djihadiste, inscrit sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne et dont la charte appelle à la destruction d’Israël.

Sans surprise, l’extrême-gauche s’est engouffrée dans la brèche.

Communistes et « Insoumis », que personne n’entend dénoncer le carnage en Syrie – près de 500 000 morts depuis 2011 ! – ou quand on abat des étudiants au Venezuela, en ont profité pour attiser la détestation d’Israël, n’hésitant pas à parler de « marche pacifique » réprimée dans un « bain de sang ».

Pire ! Les héritiers de Staline et les amis de Castro demandent une enquête internationale sous l’égide de l’ONU.

Dans la même démarche électoraliste, le nouveau Premier secrétaire du PS Olivier Faure a dressé, quant à lui, un parallèle absurde, ridicule et insultant entre ces déchaînements de violence à Gaza et la Sortie d’Egypte commémorée à Pessah, marquant l’accession du peuple juif à la liberté et événement fondateur de notre civilisation judéo-chrétienne.

Hélas incapable de défendre nos alliés kurdes, massacrés par milliers à Afrine par le gouvernement islamiste turc, le gouvernement a appelé Israël à « la plus grande retenue ».

[NDLR Ashdod Café] Qui descend dans la rue pour dénoncer l’attaque chimique près de Damas qui aurait fait deux cents morts et des centaines de blessés. L’armée de Bachar El-Assad aurait utilisé du chlore mais aussi du gaz sarin, beaucoup plus dangereux. Qui se soucie de la famine au Vénézuéla, un pays pourtant riche, qui conduit des milliers de personne à franchir la frontière vers la Colombie pour aller chercher un peu de nourriture ou de médicaments ? Cette crise humanitaire fait-elle la Une des médias ? Non. Les attentats sanglants des Talibans qui rythment le quotidien des Afghans font-ils la Une des médias ? Non plus. Au Nigeria, une attaque de Boko Haram a fait 18 morts et 84 blessés dimanche soir 1er avril. Depuis huit ans, ce groupe islamiste a fait au moins 20 000 morts et 2,6 millions de personnes ont été déplacées dans le nord-est du Nigeria. Les groupes de gauche s’en émeuvent-ils ? Non. Les médias français parlent-ils de Hajer Harb, courageuse journaliste palestinienne poursuivie en justice par le Hamas pour avoir dévoilé la corruption et le racket que subissent les palestiniens qui veulent aller se soigner en Israël ou à l’étranger ? Non bien sûr. La désinformation en France se fait aussi par un déséquilibre flagrant du traitement de l’information.

On a le droit de critiquer Israël, comme n’importe quel Etat, mais pas au mépris de la vérité ni en renvoyant dos-à-dos terroristes et victimes.

Trop, c’est trop !

Ils évoquent une « marche pacifique ». Mais de qui se moque-t-on ?

L’objectif affiché était d’envahir le territoire israélien et « marcher sur Jérusalem ». On a déjà vu intention plus pacifique…

Sur 18 morts, 11 au moins étaient des terroristes avérés, pour certains armés de fusils d’assaut et de grenades !

Les 7 autres sont de malheureux boucliers humains.

Le Hamas n’a jamais hésité à sacrifier des civils – femmes et enfants – pour servir sa propagande.

Pourquoi cette obsession et cette indignation sélective ? Pas un mot sur les 16 personnes tuées dans un raid aérien lundi au Yémen. Pas un mot pour les 20 tués au Cachemire le même jour !

« Retenue » ? Faut-il rappeler qu’il y a déjà 6 semaines, 3 soldats israéliens ont été gravement blessés par des explosifs déposés sur la frontière avec la Bande de Gaza ?

L’un d’eux, Emmanuel Zerah, fils du Dr Marc Zerah, grande figure de la communauté française d’Israël, est un franco-israélien de 22 ans qui vient de subir sa 4e opération orthopédique pour recouvrer l’usage de sa main… Je lui souhaite un prompt et plein rétablissement.

N’en déplaise aux anti-israéliens, comme tout Etat, Israël a le droit de défendre sa frontière et le devoir de protéger sa population.

On ne peut d’un côté défiler, en toute bonne foi par ailleurs, contre l’antisémitisme en France et, de l’autre, refuser à l’unique Etat juif, à peine plus grand que deux départements français, de se défendre contre ceux qui veulent l’anéantir.

Mais surtout, en travestissant les faits, on expose les Français juifs à la violence antisémite !

L’expérience de ces dernières années nous livre en effet un constat sans appel.

La victimisation systématique des Palestiniens, terroristes et civils confondus, a pour effet d’exaspérer les passions, alimenter la haine d’Israël et, souvent, légitimer la violence contre les Français juifs.

Ceux qui insultent, qui frappent, qui tuent des Juifs dans la France de 2018 ne lisent pas Céline, Maurras ni même Mein Kampf. Leur antisémitisme puise sa source dans l’islam politique et la détestation d’Israël, elle-même nourrie par une couverture médiatique à charge.

Dois-je rappeler qu’en 2012, l’auteur de l’horrible tuerie de l’école Ozar Hatorah de Toulouse comme l’assassin de l’Hypercasher Porte de Vincennes en janvier 2015 ont justifié leurs crimes antisémites par le sort des enfants palestiniens?

Triste anniversaire : il y a un an, jour pour jour, Sarah Halimi était frappée et torturée dans son appartement par son voisin musulman et défenestrée à mort en plein Paris parce que juive.

Moins d’un an plus tard, à quelques centaines de mètres de là, Mireille Knoll était lardée de onze coups de couteau avant d’être brûlée chez elle, parce que juive.

Après l’émotion suscitée par ces affaires, on aurait pu espérer que médias et politiques de gauche prendraient conscience de leur responsabilité et renonceraient à cette dangereuse démagogie.

Il n’en est rien.

J’en appelle, encore une fois, à leur responsabilité pour que ces débordements de haine n’aboutissent pas à un nouveau drame.

Meyer Habib
député des Français de l’étranger
11 eme circonscription

2 Commentaires

  1. allo doc 12:34, Avr 07, 2018

    La France devient musulmane .Il y a beaucoup d’interets financiers avec les pays arabes et qui gere l’audiovisuel sinon le quatar alors vous comprenez bien qu il faut soutenir les freres islamiques ,Israel c l ennemi..

    Répondre à ce commentaire
  2. metger luc 22:15, Avr 06, 2018

    « nos grands médias ont été ces derniers jours le jouet du Hamas »: NON pas le jouet, mais la bonne formulation est la suivante:nos grands médias ont été ces derniers jours le COMPLICE du Hamas;

    Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël