ALLUMAGE DES BOUGIES :   Selon les usages, dans certaines familles, on allume une veilleuse faite avec du lait et de l’huile d’olives. Certaines femmes mettent au fond du verre de la veilleuse un bijou en or et une noix de beurre en symbole de la valeur de la Torah.

KIDOUCH : Lorsque, la fête de Chavouot tombe un samedi soir, le kidouch, sur une belle coupe de vin,  se fera de la façon suivante :

  1. On procédera tout d’abord au kidouch de la fête,
  2. On allume la bougie de la havdala,
  3. On récite la phrase de la havdala,
  4. On récite la bénédiction de shéhéhéyanou .

HALAVI ou BASSARI ? MILCHTIG ou FLEISHIG ?

Les usages sont nombreux, certains ne consomment que des mets lactés pour lesquels le choix est immense entre les pizzas, les tartes, quiches, gratins, pâtes, pashtidoth (meguina) et aussi le couscous au beurre, les gâteaux au fromage, les blintshes au fromage les glaces et j’en passe.

Certains préfèrent ne faire que le repas « petit-déjeuner » en halavi et les repas principaux (soir et déjeuner) restant bassari, se basant sur le fait qu’il est d’usage pour les shabbatot et les repas de fête de consommer viande et poisson.

Caroline Elishéva REBOUH

Laisser un commentaire