Kev Adams a été accueilli chaleureusement par son public au Cinéma City Glilot lors l’avant première de son film Alad’2 (900 personnes). Le festival Tel Aviv Comedy Club a commencé et il reste encore quelques places pour la soirée du 12 Août « Kev&friends » et du 13 Août « Le grand gala » au Théâtre Guesher (Yaffo, Tel Aviv). Réservations : 0733-202-400 ou sur www.telavivcomedyclub.com

Kev Adams, est un humoriste et comédien français qui est devenu, en quelques années, l’idole des adolescents. Kev Adams rencontre un grand succès avec ses one man show.

À 7 ans, sa mère l’emmène voir Titanic au cinéma, et pour Kev Adams c’est le déclic, il veut devenir … Leornardo Di Caprio.
Le jeune Kev Adams se passionne alors pour la comédie et commence à faire du théâtre. Son grand-père maternel, fan de Chaplin, pousse Kev à aller dans cette voie en disant « Si tu y crois, on y croira ».

Tous les samedis, chez lui, Kev Adams regarde religieusement avec sa famille la deuxième cassette du premier spectacle de Gad Elmaleh « La Vie Normale ». Les parents de Kev Adams lui ont offert les cassettes des one man show de Jamel Debbouze, Elie Kakou, Courtemanche et Coluche.

Kev Adams, alors enfant est fasciné par les humoristes, non pas parce qu’ils font rire mais parce qu’ils rendent les gens heureux. C’est là que se décide sa vocation, Kev Adams sera humoriste. Il commence alors à courir les castings.
En 2000, Kev Adams, âgé de 9 ans, a obtenu un petit rôle dans le film du réalisateur Dante Desarthe, « Cours toujours ».

A 16 ans, il entame l’écriture de ses premières esquisses dans son livre d’histoire. Il se produit pour la première fois devant un public d’amis à la MJC de son quartier natal. Très vite, Kev Adams s’attaque aux scènes ouvertes parisiennes.

Kev Adams est repéré par Elisa Soussan, qui travaille dans la société de production d’Anne Roumanoff, celle-ci convaint Anne Roumanoff de l’inviter à se produire à l’Olympia lors d’une soirée carte blanche le 27 mars 2009, soirée au cours de laquelle Kev Adams fera preuve d ‘une aisance assez incroyable compte tenu de son jeune âge et de son peu d’expérience.

Cela fait seulement trois ans que Kev’s Adams écrit ses textes, il commence à interpréter son premier premier one man show « The Young Man Show », mis en scène par Serge Hazanavicius, avant la fin de l’année 2009. Kev fera même, cette année là, la première partie de son idole, Gad Elmaleh, au Palais des sports de Paris.

Pour un jeune homme de 19 ans c’est déjà énorme, il apparaît  en septembre 2010 dans la nouvelle émission de Laurent Ruquier, « On n’demande qu’à en rire », où il devient très vite une coqueluche du public et du jury. Le programme est un véritable tremplin pour lui qui voit « Young man show » triompher dans toute la France.

Kev Adams dans l’émission de France 2 en février 2011 va s’épanouir dans une nouvelle aventure : SODA (« ados » en verlan). Dans cette série diffusée sur les chaines du groupe M6, il incarne Adam, un adolescent plus intéressé par les filles et la glande que par les cours. La série est un franc succès, la troisième saison de Soda est diffusée sur W9 en mai 2013. Du 4 au 10 mai, W9 consacre même une semaine à Kev Adams pendent que sera diffusé un documentaire inédit sur le quotidien de la jeune star de l’humour.

En juin 2012, Kev Adams produit plusieurs soirées à l’Olympia devant une salle pleine à craquer. Gad Elmaleh, son idole de toujours, vient le voir. Il explore un nouvel horizon: le doublage. En même pas deux ans, Kev Adams a déjà prêté sa voix à trois films d’animation: « Le Lorax », « Ronal le Barbare », « Les Croods », « Le Monde de Dory » et « Drôles de petites bêtes ».

Côté cinéma, alors que Kev Adams n’avait pas, jusqu’à présent, le droit à un rôle de représentant dans « LOL » (2009) et à son propre rôle dans « Et soudain, tout le monde me manque » ( 2010), l’année 2013 commence bien pour lui.
Pierre-François Martin-Laval (Pef) lui offre l’un des rôles principaux dans son nouveau film, « Les Profs ». Le personnage interprété par Kev Adams est celui de Boulard, le cancre du lycée. Le film crée la surprise au Box Office où il dépasse les 3 500 000 entrées.

Si tout réussit à humoriste , cela ne signifie pas qu’il ne va pas garder les pieds sur terre … ou plutôt sur les planches.  En 2013, Kev Adams joue son spectacle « Voilà, Voilà! ». Dans toute la France, les spectacles de Kev Adams affichent complets en quelques heures.
Ce one man show de Kev Adams évoque, entre autres, le divorce récent de ses parents. Choqué par cette annonce, Kev Adams a préféré tourner sa famille et sa peine en dérision plutôt que de dramatiser.

En 2014, KEV ADAMS est à l’affiche de « Fiston », dans lequelle il partage l’affiche avec Franck Dubosc. En 2015, il endosse le rôle de Sam et Aladin dans Les Nouvelles Aventures d’Aladin.

C’est en 2016, que Kev Adams et Gad Elamleh, décident de jouer pour leur public respectif, dans un spectacle exceptionnel intitulé « Tout est possible ». Les deux humoristes jouent sur leurs vingt ans d’écart au travers de différents tableaux entourant des danseuses, ou en shaolin Shaolin, en petit vieux et même en cosmonaute.

Kev Adams compte jusqu’à 6 390 000 suiveurs sur Twitter, ainsi que 4 886 011 FANS sur Facebook.

L’année 2018, s’annonce mouvementé pour Kev Adams, il remonte sur scène pour notre plus grand plaisir dans son spectacle « Kev Adam a 10 Ans ». En effet, Kev Adams a déjà fêté ses 10 ans de scène. Il retrouve également son personnage d’Aladin dans Alad’2.

Naturellement doué, charismatique, la nouvelle étoile de l’humour à la tchatche instinctive mais c’est aussi un grand travailleur qui mène sa carrière avec beaucoup d’intelligence, Kev Adams est parvenu à enfin réconcilier parents et ados.

crédit photo OVLAC

ashdodcafe.com

Laisser un commentaire