La garde-frontières, Hadas Malka hy”d, native d’Ashdod et assassinée par un terroriste en juin 2016 à la Porte de Damas va être décorée à titre posthume pour sa bravoure au nom du commandant de la police. C’est le commandant des gardes-frontières de la région sud qui l’a annoncé aux parents de la jeune garde-frontières au moment où ils rencontraient les responsables de l’école de préparation militaire de Gan Shmouel qui portera bientôt le nom de leur fille.

Très ému, David Malka, le père de la jeune policière a déclaré: “Cette décision est très importante, non pas sur le plan personnel ou familial mais sur le plan national. Il s’agit d’un message important transmis à la société israélienne quant aux valeurs auxquelles croyait Hadas et qu’elle mettait en application : le leadership, la sensibilité, l’amour d’Erets Israël, le don de soi, la fraternité des armes et l’amitié sincère”.

Le 16 juin 2016, deux terroristes armés s’étaient attaqués à une patrouille de gardes-frontières en faction près de la Porte de Damas. En se portant au secours de ses camarades, Hadas Malka hy”d était poignardée par derrière par un troisième terroriste posté en embuscade. Elle réussit à lutter avec lui et tenta de faire usage de son arme, mais en vain. Très gravement blessée, elle s’effondra. Elle succomba peu après son arrivée à l’hôpital.

La cérémonie de remise de cette distinction aura lieu au mois d’octobre. Lors de cette même cérémonie, un autre garde-frontières sera lui-aussi décoré à titre posthume. Solomon Gavriya hy”d, qui avait été tué lors de l’attentat à l’entrée de Har Adar le 26 septembre 2017 après avoir tenté de repousser les terroristes.

Ces deux gardes-frontières seront distingués pour avoir freiné les terroristes au sacrifice de leur vie et sans doute empêché qu’ils ne fassent davantage de victimes.

Photos famille et porte-parole de la police
Source : lphinfo.com

Laisser un commentaire