Ce mois est le huitième de l’année juive si on commence le décompte au 1er Nissan et si on commence le décompte à Rosh HaShana, Heshvane est le 8 ème mois de l’année.

On a coutume d’ajouter à ce nom le préfixe MAR qui revêt plusieurs significations comme nous allons le développer ci-dessous :

Succédant à Tishré, septième mois de l’année dans lequel on a de si grandes convocations saintes : Rosh HaShana, Yom Kippour, Souccoth, Hoshanâ Rabba et Shemlini Âtsérèth et Simhat Torah, le mois de Heshvane apparaît comme un parent pauvre où aucune solennité n’a été décrétée pour ce mois-là. Il existe un jeu de mots concernant Tishré/Tishri (septième mois) sept se dit sheva שבעor, en mettant le point du shine à gauche au lieu de le mettre à droite on obtient le mot rassasié (rassasié de fêtes s’entend) savéâ שבעen hébreu. Certains interprètent le fait que l’on appelle ce mois Mar Heshvane par la traduction « amer » car ce mois est déçu ou aigri de ne pas avoir de fête à célébrer.

Certains  pensent qu’au contraire, en lui apposant le préfixe MAR qui signifie « Monsieur » on honore ce mois tout comme s’il avait eu une célébration…

Certains autres pensent que l’on doit le désigner par Mar Heshvan car c’est en ce mois que sont décédés Mathusalem et Rahel Iménou (épouse de Jacob).

Il existe encore une opinion sur l’amertume du peuple d’Israël lorsqu’en Heshvane eut lieu la séparation des deux royaumes de Juda et d’Israël ce qui fut le prélude à la destruction du 1er Temple et du 1er exil !

Caroline Elishéva REBOUH

MA Hebrew and Judaic Studies
Administrative Director of Eden Ohaley Yaacov

Laisser un commentaire