La municipalité d’Ashdod lance un nouveau service pour le résident. En contrepartie d’un paiement symbolique, elle dirigera les gravas résultants des rénovations sur le site de Morasha tout en préservant la qualité de l’environnement et des ressources naturelles de la ville.
Le nouveau service définit une méthode uniforme pour les procédures d’élimination des déchets à l’intention des propriétaires et des entrepreneurs en travaux et réparation. Il traite un problème inquiétant qui entraîne des risques pour l’environnement et des dégâts sur les ressources en sols et en eaux souterraines.
Le nouveau service, mis en place à partir de ce jour, le dimanche 21/10/18, permet au résident d’économiser beaucoup d’argent et des tracas, s’assurant que les déchets des travaux de rénovation parviennent à un site d’enfouissement autorisé.

«Dans le passé, nous avions lancé un appel d’offres pour éliminer les déchets de construction, mais j’avais alors eu l’idée de rendre l’offre de traitement des déchets accessible à tous les habitants de la ville en payant une somme symbolique  »Le résident a maintenant une adresse, un service compétent et accessible financièrement et techniquement, « Les déchets de construction sont un fléau », a déclaré le ministre de l’Environnement, Zeev Elkin, et a annoncé son intention de promouvoir une loi répondant au problème du déversement de déchets de construction dans l’espace public.
Ashdod a décidé de promouvoir une solution locale et de traiter le déversement de déchets de manière unique – la municipalité, pour un montant modique, se chargera d’évacuer et d’enterrer les déchets sur le site de Morasha permettant le dépôt de grandes quantités de déchets ».

La nouvelle initiative est née au sein du département Environnement.
Dans le passé, toutes sortes de formules étaient élaborées pour traiter l’élimination de ces déchets, compte tenu du fait que les travaux de construction et de rénovation prenait de l’ampleur sans parler des risques que les déchets produisaient.
Pour ceux qui l’ignorent, les déchets de construction génèrent des risques environnementaux et des dommages aux ressources naturelles – la qualité de l’air en provoquant des incendies et en libérant des substances toxiques dans le sol, en ce sens qu’ils contaminent le sol et la qualité de l’eau sous forme de substances toxiques s’infiltrant dans les eaux souterraines et les contaminant.

Avec le développement des travaux, le nombre de demandes adressées aux autorités municipales a augmenté, notamment les demandes relatives aux déchets de rénovation dans les « jardins » des copropriétés ou des espaces publics, ainsi qu’aux risques pour l’environnement.
Rappelez-vous que, conformément à la loi, les résidents qui rénovent leur maison doivent évacuer les déchets de rénovation vers un site autorisé et présenter un reçu du site d’enfouissement.
Cependant, les propriétaires des maisons paient beaucoup d’argent aux entrepreneurs en rénovation pour évacuer les déchets, mais dans la pratique, le problème n’est généralement pas traité et produit des nuisances.
Ainsi, l’unité chargée de la protection de l’environnement a quotidiennement combattu ce problème. Elle a dû examiner des solutions pratiques pour éradiquer le phénomène.

« Dans le passé, nous avions lancé un appel d’offres pour éliminer les déchets de construction qui n’avaient pas abouti. La nouvelle procédure offre aux résidents une procédure ordonnée et définie comme suit :
Le résident enregistre ses données personnelles dans le site du service concerné ne payant que 100 NIS pour trois sacs de déchets. Il doit vérifier le jour de ramassage des encombrants. Le reste est pris en charge par la municipalité et évite des maux de tête gênants et des dépenses financières inutiles.
« Le résident a maintenant une adresse a qui s’adresser, il paye une somme modique au  service des encombrants qui prend en charge le complément du financièrement et l’évacuation des déchets. L’environnement reste propre », a déclaré la municipalité d’Ashdod juste avant le lancement de la campagne publicitaire.

Le nouveau service débutera dans la semaine à venir, les 21 et 18 octobre, et permettra aux rénovateurs d’habitations de mieux gérer les déchets générés par les rénovations.
Les déchets collectés par la municipalité atteindront les sites autorisés et seront traités de manière professionnelle tout en préservant les valeurs environnementales.
Ci-joint des images de déchets, avant et après l’évacuation.

 

Laisser un commentaire