Cable.co.uk a rassemblé et analysé des données provenant de 3 303 transactions haut débit sur ligne fixe dans 195 pays, avec l’aide du cabinet conseil international BVA BDRC, spécialisé dans l’analyse du consommateur, entre le 15 août et le 20 septembre 2018.

L’Ukraine offre le haut débit le moins cher du monde, avec un coût moyen de 5 USD par mois. La Mauritanie, pays d’Afrique de l’Ouest, est le plus cher, avec un prix moyen par forfait de 768,16 USD. Israël s’est classé 8 ème dans le monde, avec un coût moyen de 13,02 dollars par mois. Israël s’était classé 18 ème dans le rapport de l’année dernière.

Quatre des six pays les moins chers du monde se trouvent dans l’ex-URSS (Communauté d’États indépendants ou CEI), y compris la Fédération de Russie elle-même, avec un coût moyen de 9,77 USD par mois. Inversement, les États-Unis disposent de la large bande la plus chère du monde, se classant au 119 ème rang avec un forfait mensuel moyen de 67,69 USD.

En Europe occidentale, l’Italie est le pays le moins cher, avec un prix moyen de revient de 29,48 USD par mois, suivi de la France (31,14 USD), de l’Allemagne (36,68 USD) et de Monaco (37,00 USD). Le Royaume-Uni s’est classé au 5 ème rang des pays les moins chers sur 29 pays d’Europe occidentale (et au 61 ème rang mondial), avec un prix de revient moyen de 39,58 USD par mois.

Au Proche-Orient, la Syrie ravagée par la guerre a été la moins chère avec un prix mensuel moyen de 13,00 USD par mois (septième au total), avec l’Arabie saoudite (95,72 USD), Bahreïn (96,29 USD), le Qatar (140,58 USD), Oman (150,63 USD) et les Émirats arabes unis (157,10 USD) fournissent la connectivité la plus chère de la région.

Le Sri Lanka est le pays le moins cher pour l’achat de la large bande en Asie (et le deuxième marché le moins cher au monde) avec un prix forfaitaire moyen de 5,65 USD par mois, suivi de l’Iran (8,20 USD) et du Népal (16,47 USD), tous trois classés parmi les 10% les moins chers du monde. Les Maldives (81,55 USD), le Brunei Darussalam (123,29 USD) et le Laos (239,25 UD) offrent les prix forfaitaires mensuels les plus élevés de la région.

Le Mexique est le pays le moins cher pour l’achat d’un accord large bande en Amérique centrale, avec un coût moyen mensuel du forfait haut débit de 33,32 USD. Le Panama est le plus cher, avec un forfait moyen de 108,38 USD par mois.

En Amérique du Nord, le Canada offre en moyenne le haut débit le moins cher (57,66 USD), avec 22 positions d’avance sur les États-Unis (67,69 USD). Les Bermudes offrent les forfaits les plus chers de la région avec un prix moyen de 124,36 USD par mois.

Saint-Martin (France) offre le service à large bande le moins cher des Caraïbes, avec un prix forfaitaire moyen de 23,78 USD par mois, avec les îles Vierges britanniques (141,17 USD), les îles Caïman (158,69 USD), Antigua-et-Barbuda (177,15 USD) et Haïti (207,39) à l’extrémité la plus chère, tant au niveau régional que mondial.

L’Afrique subsaharienne a enregistré la pire performance avec presque tous ses pays dans la moitié la plus chère du tableau. La Réunion, au large de la côte est de Madagascar, était la moins chère de la région, se classant au 48 ème rang avec un prix moyen de 35,45 USD. La Mauritanie, quant à elle, facture en moyenne 768,16 USD par mois aux utilisateurs résidentiels et est la plus chère du monde. Le Mali (160,53 USD), la Tanzanie (181,80 USD), le Burkina Faso (201,94 USD) et la Namibie (383,83 USD) rejoignent la Mauritanie en tant que pays le plus cher de la région et font partie des dix pays les plus chers du monde.

11 des 12 pays étudiés en Océanie figuraient dans la moitié la plus chère du tableau mondial (l’Australie étant la seule exception). En règle générale, les grandes masses continentales telles que l’Australie et la Nouvelle-Zélande sont moins chères que les petits États insulaires. Vanuatu (138,54 USD), les Îles Cook (171,34 USD) et la Papouasie-Nouvelle-Guinée (571,67 USD) sont les plus chères de la région, la Papouasie-Nouvelle-Guinée venant au deuxième rang mondial.

Malgré les hauts et les bas de la tarification du haut débit d’une année sur l’autre dans divers pays du monde, le prix moyen d’un accord sur le haut débit reste globalement constant, ne cédant que 0,12 USD, passant de 73,04 USD à 72,92 USD, soit environ 1,64% entre le quatrième trimestre de 2017 et le quatrième trimestre de 2018.

Dans un précédent rapport , Cable.co.uk avait analysé plus de 163 millions de tests de vitesse du haut débit afin de classer 200 pays en fonction de la vitesse Internet moyenne offerte.

Dan Howdle, analyste spécialisé dans les télécommunications grand public chez Cable.co.uk a commenté les résultats de cette étude :

«Malgré de nombreux pays offrant un accès plus rapide d’une année sur l’autre et le prix du haut débit fluctuant – parfois de manière féroce – d’un pays à l’autre, le prix moyen du haut débit dans le monde entier est resté pratiquement inchangé, en baisse de 1,64% seulement depuis le quatrième trimestre de 2017.

«Dans notre comparaison mondiale de la vitesse du haut débit, publié plus tôt cette année, des disparités similaires étaient apparentes à celles observées ici. Les pays dotés d’une infrastructure à large bande lente et inégale qui ne fournit qu’une fraction de la population ont tendance à être les plus chers. De même, ceux qui disposent d’infrastructures exceptionnelles, souvent à fibres intégrales (FTTH), qui desservent la majorité de la population, ont tendance à être les moins chers, voire en termes absolus, certainement au coût par mégabit.

«Les États-Unis constituent un point d’intérêt particulier pour cet ensemble de données. En tant que pays occidental le plus technologiquement avancé au monde, son haut débit coûte terriblement cher comparé à une grande partie du monde. En fait, obtenir un accord large bande aux États-Unis coûte sept fois plus cher qu’un autre en Russie, et plus de 64% de plus qu’en Chine. Le duopole américain du haut débit ne peut tout simplement pas rivaliser avec des marchés plus sains et multi-fournisseurs.

Traduit et adapté par Ashdodcafe.com

Laisser un commentaire