De nombreuses familles d’Ashdod ont craint la faillite de l’entreprise de meubles Hardoor.
Le réseau d’armoires coulissantes n’a pas annoncé sa cessation d’activité et les consommateurs qui se sont rendus à l’agence d’Ashdod se sont heurtés à une porte close.  La société compte des dizaines d’employés et personne ne sait si elle rouvrira les succursales fermées et ce qui arrivera aux clients qui ont versé des accomptes.
De nombreux habitants d’Ashdod, sont très inquiets.

Hardoor, un fabricant d’armoires coulissantes de pointe appartenant à Amos Halfon, a fermé de façon inattendue les succursales de sa chaîne de magasins le week-end dernier, sans que les consommateurs en soient avertis.

On ne sait pas encore s’il s’agit d’une fermeture définitive ou temporaire des succursales.
Les clients et employés ont été surpris de trouver une note sur la porte : « La société est fermée, vous nous en excusons. »

Les fournisseurs ont également peur et la société a effectivement déclaré avoir cessé ses activités en raison de difficultés financières. « Les dirigeants de la société déploient des efforts considérables pour trouver une solution au problème de la poursuite des activités de cette derniere, de manière à minimiser les dommages causés aux clients, aux employés et aux fournisseurs de la société », ont déclaré les responsable d’Hardoor.

La société a des dizaines de travailleurs dans les magasins et son ancienne usine à Rishon Letzion.
Pour le moment, il n’est pas clair si la chaîne rouvrira les branches fermées,
Et qu’adviendra-t-il des clients qui ont commandé et payé des avances au cas où les succursales ne seraient pas ouvertes?

Une des succursales Hardoor se trouve à Ashdod. Les clients qui s’y sont rendus se sont heurtés à une porte verrouillée et n’ont pas pu joindre personne au téléphone.

L’un des responsables de magasin Hardoor a déclaré qu’il était surpris – car il s’agit d’une entreprise qui est implantée de longue date pour laquelle il n’y a pas eu de plaintes concernant des problèmes d’approvisionnement ou d’arriérés de loyer, et son propriétaire est comptable de formation ».

Historique

Il s’agit d’un réseau de meubles qui existe depuis 2002, qui exploite sept succursales à Ashdod, Beer Sheva, Bnei Brak, Rishon Letzion, Netanya, Haïfa et Jérusalem.

L’usine de Rishon Letzion fabrique une variété d’armoires coulissantes qui sont vendues dans les succursales et sont même exportées à l’étranger.

Les armoires Hardoor se présentent comme des armoires coulissantes luxueuses dotées de mécanismes de glisse sophistiqués et protégés par huit brevets développés par Hardoor. Ils permettent de fermer les portes de telle façon que les armoires ressemblent à un mur lisse.

Hardoor est la seule entreprise israélienne à ne pas importer le matériel de l’étranger, mais à le développer elle-même. Elle a même remporté des prix. Ces armoires ont été présentées ces dernières années dans divers magazines de design.

L’industrie du meuble souffre économiquement depuis plusieurs années. L’un des exemples les plus frappants est le réseau Kastiel, qui était en difficulté et a fermé, ainsi que le sous-réseau pour les jeunes Kastiel.

Parmi les autres chaînes qui ont rencontré des difficultés il y a les meubles, les cuisinistes,  les menuisiers, tout ce qui touche à l’harmonie et à la décoration pour la maison ….

Dans le cas de Hardoor, certains des clients ont déjà commencé à s’organiser sur Facebook et des dizaines de participants se plaignent de leurs problèmes depuis qu’il s’est avéré que les succursales sont fermées. Ils partagent principalement la crainte que les sommes importantes qu’ils ont payées pour accompte des commandes passées – s’élevant parfois à des dizaines de milliers de shekels – soient perdues.

Dan & Bradstreet, qui fournit des informations commerciales sur la santé des entreprises, signale un risque élevé de fermeture definitive pour la société Hardoor.
« La société a déployé des efforts considérables pour essayer de trouver une solution qui minimise les dommages causés à ses clients, à ses employés et à ses fournisseurs, » a poursuivi le directeur d’Hardoor.

Traduit et adapté par Ashdodcafe.com
Source Ynet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.