Les juifs vont quitter la France, c’est un fait. La situation en France se dégrade de jour en jour. La situation économique empire, l’antisémitisme se renforce, l’antisémitisme islamique réveillant l’antisémitisme chrétien assoupi. Les gilets jaunes pointent entre autre du doigt les juifs,  boucs émissaires idéals du mécontentement des peuples. La communauté juive de France a toujours été sioniste dans l’âme.

Ces dernières années ont vu un changement radical dans les candidats à la Alya et dans les nouveaux immigrants. Ce ne sont plus seulement des jeunes qui montent mais des familles entières. Durant les 5 dernières années, 30 000 juifs de France sont montés en Israël. Mais le nombre annuel est en constante baisse alors que plus de 200 000 juifs désirent monter au plus tôt.

Pourquoi ?
L’Etat d’Israël ne concentre pas ses efforts pour leur intégration spécifique. Les obstacles bureaucratiques sont nombreux. On ne reconnaît pas ou que très difficilement leurs diplômes universitaires ou leur expérience professionnelle. On ne prend pas en compte le fait qu’il faut proposer une solution à la Alya familiale, c’est à dire à tous les membres de la famille (les parents qui doivent travailler, les enfants qui doivent intégrer le cursus scolaire, les personnes âgées…). Les 4%-10% qui seraient repartis en France après avoir épuisé leurs économies et leurs forces découragent les autres.

Les juifs vont quitter la France. La question est : pour aller où ? Si Israël ne veut pas rater une opportunité historique de renforcer le pays de juifs patriotiques et militants, il est du devoir du gouvernement, des institutions sionistes, de tout un chacun de nous mobiliser et de contribuer à ce qui doit être une priorité nationale : la Alya massive des juifs de France.

L’association Israël Is Forever s’est donnée pour but la mobilisation des forces francophones sionistes. Depuis sa création, tant par une page Facebook de 25000 followers et une portée de 200 000 francophones principalement en Israël et en France, que des actions militantes sur le terrain avec des centaines de participants (ex: défilé de 1200 juifs francophones l’été dernier à Hevron), et son antenne en France, IIF est à l’écoute des candidats à la Alya en France et des olim en Israël. Nous avons donc élaboré un plan afin d’optimiser la Alya et l’intégration des Juifs de France. Ce plan propose des solutions :

Au niveau de l’emploi :

  • la création d’un site d’offres d’emplois par des employeurs israéliens prêts à embaucher des nouveaux immigrants et des pôles emploi en France qui récolteraient les CV des candidats à la Alya et connecteraient l’offre et la demande,
  • Le même système dans chaque mairie proposant les offres d’emplois au niveau local et récoltant les CV des immigrants locaux,
  • Une campagne d’information auprès des employeurs israéliens sur les avantages proposés par l’Etat en cas d’embauche d’un nouvel immigrant.
  • un programme d’Oulpan le matin/stage en société l’après-midi pour les cadres qui peuvent même sans une maitrise de l’hébreu faire profiter de leur savoir-faire.
  • reconnaissance de diplômes non encore reconnus, et accélération du processus de reconnaissance des diplômes déjà reconnus.
  • Orientation vers les formations professionnelles proposées par le Ministère de l’Intégration par des conseillers professionnels
  • quotas réservés aux nouveaux immigrants dans les grandes sociétés

Au niveau du logement :

  • construction d’appartements à loyers modérés,
  • loterie du programme « Mehir lamishtaken » spéciale nouveaux immigrants

Au niveau de la langue :

  • oulpan accessibles par internet,
  • des oulpan dans les écoles juives françaises pour aider les enfants en phase de préparation à la Alya,

Au niveau de l’éducation :

  • structures pour aider les enfants olim à préparer leurs devoirs après l’école
  • des orientations pour l’incorporation dans l’Armée

Encouragement à la Alya communautaire, et à la Alya en Judée-Samarie (qui permet un logement à tarif réduit et une qualité de vie extraordinaire au milieu d’une population israélienne locale sioniste et s’impliquant dans l’intégration des nouveaux venus).

Le Premier Ministre, Benjamin Netayahou a demandé à Naftali Benet, Ministre de l’éducation et des diasporas de préparer un plan afin d’augmenter la Alya des juifs de France. Israël Is Forever a aussitôt initié une tournée auprès des Ministres et des députés, et auprès du directeur du Ministère des Diasporas chargé de la rédaction du plan, et des mairies, afin de présenter nos idées. Il est du devoir du Premier Ministre de déclarer PRIORITE NATIONALE, la Alya des juifs de France. De plus, beaucoup de ministères doivent être impliqués : le ministère de l’intégration, le ministère du travail, de la santé, de l’économie, des finances, de l’éducation mais également les institutions sionistes comme l’Organisation Sioniste Mondiale et le KKL. Nous œuvrons et continuerons d’œuvrer pour que nos frères de France puissent monter dans les meilleures conditions possibles.

Les juifs de France vont partir. Notre devoir : les faire monter en Israël. Et si nous le voulons, ce ne sera pas un rêve.

Me Nili Naouri Kupfer 
Coordinatrice Israël Is Forever
Article pour Ashdodcafe.com

 

Laisser un commentaire