Contrairement au système de répartition de la France, Israël a mis en place un système de retraite par capitalisation : chacun cotise pour sa propre retraite (ou pour ses ayants droits qui percevront la pension en cas de décès du cotisant pendant 20 ans à compter du départ à la retraite).

L’âge de départ à la retraite : 62 ans pour les femmes et 67 ans pour les hommes.

A compter de 3 ou 6 mois d’ancienneté, l’employeur et le salarié ont l’obligation de cotiser tous les mois auprès d’un fond choisi par le salarié (ex : keren pensia, bitouah menaalim, meital dash, koupat guimel,…).

Cotisations 2019 : 6% à charge du salarié et 6.5% à charge de l’employeur (il cotise en sus 6% pour l’indemnité de départ)

Chaque fonds propose différents types d’investissement (peu risqués car encadrés par la Loi). Il existe même un fond dit « casher lamheadrine »).

Conseils :
1/ vérifier la bonne performance / rendement du fonds choisi (comparatif sur le site : pensyanet. cma.gov .il

2/ vérifier les frais de gestion des fonds qui sont non négligeables !!

3/ vérifier que l’employeur verse effectivement tous les mois ses cotisations.

Nb: les fonds transmettent un relevé de cotisations et un récapitulatif des sommes accumulées une fois par an en Avril.

Mikhal Belloulou
Juriste
https://m.facebook.com/ZoomduneOla/

Laisser un commentaire