″J’ai beaucoup travaillé pour la construction de l’hopital Assuta à Ashdod, à la fois en tant que président du Comité des finances et vice-ministre de la Santé, je considère comme un objectif suprême la mission de travailler pour l’hôpital afin qu’il puisse s’agrandir, grandir et prospérer. » C’est ce qu’a déclaré le vice-ministre de la Santé, le rabbin Yaakov Litzman, venu mercredi (31 juillet 2019) pour une visite de l’hôpital Assuta Ashdod. Comme il l’a exprimé, il a été profondément impressionné par la façon dont l’hôpital a été inauguré il y a à peine deux ans.

Cette fois, il est venu à l’hôpital en tant qu’invité de la direction de l’hôpital, accompagné du responsable du ministère de la Santé et présidé par le Dr Vered Ezra, cheffe de la division médicale du ministère de la Santé, et par Wadim Forman, vice-président du budget du ministère de la Santé. Au cours de la visite, le rabbin Litzman a visité plusieurs services de l’hôpital, notamment l’Institut de radiothérapie récemment ouvert ainsi que le nouvel accélérateur, considéré comme le plus avancé du genre. Prochainement un deuxième accélérateur devrait bientôt fonctionner, compte tenu de la grande activité.

Parallèlement aux activités de l’hôpital, le rabbin Litzman a été impressionné par les activités d’organisations bénévoles venant en aide aux patients et à leurs familles, telles que celle du rabbin Zvi Goodman, l’envoyé des Chabad, Ezer MiTzion, les volontaires de Metsach Chesed, etc.

À la fin de la visite, une réunion de travail a eu lieu au cours de laquelle les projets hospitaliers à court et à long terme ont été abordés. Les données présentées montrent que l’activité hospitalière dépasse les prévisions initiales, par exemple le nombre de naissances à l’hôpital dépasse les 6 000 par an, alors qu’il n’était que de 3 000.
« L’hôpital répond actuellement aux besoins des résidents de toute la région, démontrant ainsi que la médecine de pointe peut être fournie à un niveau de service élevé », a déclaré Ran Sa’ar, de l’hopital Assuta Ashdod, qui a souligné que l’augmentation du nombre de lits dans l’hôpital ainsi que l’ajout de salles d’opération est une nécessité fondamentale qui contribuera à la réalisation du projet  »Budget Balance Hospital.
Saar a ajouté que l’accent mis sur l’hôpital, au-delà du niveau élevé des soins médicaux fournis par l’hôpital, est une question de service : « Je ne doute pas que l’hôpital sera dans un court délai exemplaire et qu’il prouvera qu’un niveau élevé de soins médicaux et de services peut également être fourni dans le domaine de la médecine publique ».

Le professeur Shuki Shemer, président du centre médical d’Assuta, a déclaré au vice-ministre: « Nous pouvons clairement dire : il n’y a aucun patient dans le couloir de cet hôpital. De plus, chaque jour, il devient évident que des vies humaines, la vie de nombreux résidents, ont été sauvées uniquement et en raison de la proximité géographique de l’hôpital et de sa rapidité à intervenir, et que s’ils étaient évacués vers un hôpital plus éloigné, ils ne survivraient pas.  »

Le vice-ministre de la Santé, le rabbin Litzman, a promis de soulever dès que possible les questions brûlantes auprès du ministre de la Santé et du Trésor. Il a conclu la visite par les mots suivants : en tant que personne qui a beaucoup travaillé pour l’hôpital, je continuerai de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que l’hôpital d’Ashdod s’agrandisse, se développe et prospère. Les personnes qui en bénéficieront sont les habitants d’Ashdod et de ses environs mais assurément le système de santé en Israël également. »

Communiqué de l’hôpital Assuta Ashdod en Hébreu

©ashdodcafe.com

Laisser un commentaire