L’une des actrices françaises les plus admirées s’est décrite comme une victime d’un «antisémitisme primaire» dans une interview télévisée de cette semaine, dans laquelle elle expliquait que son nom de famille à consonance juive l’avait amenée à éprouver de l’hostilité lors des castings auxquels elle avait assisté tout au long de sa carrière.

« Je ne suis pas juive, mais je suis toujours la cible d’un antisémitisme primaire », a déclaré Catherine Jacob – une star de la scène et de la télévision primée en France – lors d’une interview sur Europe 1 .

Jacob aborde le sujet de l’antisémitisme en parlant de son amour pour la série  «Outlander»  – dans laquelle elle n’apparaît pas – qui se déroule pendant les soulèvements jacobites de 1743 en Écosse, lorsque les disciples du monarque catholique déchu James II tentèrent de le restituer au trône. Beaucoup de jacobites fuirent plus tard en France; Jacob est elle-même descendante des rebelles, de qui elle tire son nom de famille.

Jacob a expliqué qu’elle avait régulièrement rencontré des questions sur son nom de famille lors de tournages de films, « posées avec une grimace », a-t-elle souligné.

«C’est fou», a déclaré la comédienne de 62 ans.

Les commentaires de Jacob sur l’antisémitisme dans l’interview de lundi ont fait l’objet d’une large couverture médiatique en France, où les chiffres publiés par le gouvernement en février montraient une augmentation de 74% des attaques contre la communauté juive forte de 460 000 personnes en 2018.

source : www.algemeiner.com en anglais

©ashdodcafe.com

Laisser un commentaire