Les faits : au 10 Février 2020, le virus 2019-nCoV (coronavirus récent), apparu en décembre, a fait déjà près d’un millier de morts et le nombre des personnes infectées dépasse les 40 000 dans une trentaine de pays.

Depuis une semaine, 56 millions d’habitants de la province du Hubei en Chine ,province dans laquelle est apparue la maladie, sont confinés en quarantaine.

Afin d’éviter la propagation mondiale à grande échelle du virus les relations entre la Chine et le reste du monde ont été suspendues sur le plan économique.

Il en résulte une atteinte sérieuse au rythme de croissance du pays déjà touché gravement par suite des mesures prises par les Etats Unis pour mettre un terme aux pratiques de dumping et de non-respect de la propriété industrielle de la Chine.

Le taux de croissance annuel est passe de près de 20% en 1965 et en 1971 a près de 14% en 2007 à 6.3% en 2019.

Sans aucun doute le taux de croissance de 2020 sera encore plus bas. 

La croissance de plusieurs pays développés étant dépendants de la croissance chinoise , nous risquons de connaitre une crise économique mondiale du même type que celle des Subprimes de 2008. 

Est-ce que le changement climatique est a l’origine de cette catastrophe ? 

Les tenants des projections catastrophiques pour l’humanité à 30,50 ou 80 ans tant au niveau international du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) inspirant les décisions des COP internationales ou de Centres de Recherche nationaux a la recherche de budgets , n’ont pas à ma connaissance essayé d’exploiter la catastrophe du coronavirus récent pour étayer leurs prévisions.

Le changement de climat a modifié et continuera de modifier la direction et l’intensité des vents et entrainera la venue de germes pathogènes dans des régions non-immunisées. Les conséquences seront préjudiciables à la santé de ces populations.

Les faits dont disposent les chercheurs chinois concernant l’origine de cette épidémie infirment cette thèse : d’origine animale (la chauve-souris semble-t-il) et serait transmis aux humains au travers de bêtes « hôtes intermédiaires » tels que le pangolin petit mammifère à écailles; les génomes de séquences de virus prélevés sur les pangolins étaient à 99% identiques à ceux trouvés sur des patients atteints du nouveau coronavirus, selon l’agence de presse étatique Chine nouvelle. Ci-dessous un pangolin.

La thèse implicite suppose que les habitudes alimentaires des chinois comportent toute sorte de mammifères étrangers aux habitudes des pays développés tels que le pangolin. 

Il y a eu irresponsabilité des autorités chinoises qui malgré l’avertissement reçu d’un médecin de la province du Hubei en Chine, province dans laquelle est apparue la maladie, ont préféré mentir, masquer l’épidémie et ne rien faire. 

Ça ne vous rappelle rien ? la « vache folle » !

La crise de la vache folle est une crise sanitaire, puis socio-économique caractérisée par l’effondrement de la consommation de viande bovine dans les années 1990 quand les consommateurs se sont inquiétés de la transmission de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) à l’homme via l’ingestion de ce type de viande.

Cette maladie est une infection dégénérative du système nerveux central des bovins. C’est une maladie mortelle. Cette épidémie trouverait son origine dans l’utilisation pour l’alimentation des bovins de farines animales, obtenues à partir de parties non consommées des carcasses bovines et de cadavres d’animaux.

Là aussi il y a eu irresponsabilité de ceux en charge de nourrir les bovins en leur fournissant des aliments comportant des farines produites à partir de carcasses de bovins. 

Pourquoi cette crise chinoise s’est transformée en une crise mondiale ?

Le transfert d’une grande partie de la capacite de production de pays développés en Chine pour bénéficier de coûts de production réduits s’est effectué dans plusieurs pays développés de façon irresponsable sans tenir compte des conditions d’emploi du personnel et des conditions de protection de l’environnement pratiquées en Chine , de la politique de dumping et de non-respect de la propriété industrielle des autorités chinoises et du risque d’épidémie dangereuse incontrôlée telle que celle du coronavirus 2019-nCoV.

Aujourd’hui par suite de la « mise en isolement » de la Chine cette crise sanitaire est devenue une crise économique mondiale !

Ezra Banoun
Février 2020

Ezra, Ingénieur et Économiste, Fondateur et Directeur d’Entreprise en Israël, a contribué au développement technologique du Traitement des Eaux, a aidé des dizaines de ‘olim  francophones à s’intégrer  en Israël et continue à le faire pour tous ceux qui le souhaitent –https://www.facebook.com/banoun.ezra .

 Le parcours d’Ezra