Agence juive : vidéo conférence sur le thème de la scolarité en Israel, à ne pas manquer !

Nous vous informons que l’Agence Juive et ses partenaires en Israël organisent très régulièrement le dimanche matin, des Webinars – Vidéo-Conférences, à chaque fois sur un thème différent qui intéresse les olim et futurs olim.
Nous vous proposons de les suivre en direct de chez vous par Internet et d’interagir avec les conférenciers. La connexion se fait depuis votre ordinateur et il vous faut une webcam et un microphone qui fonctionnent bien.

Attention l’inscription est obligatoire pour participer ! Celle-ci se fait sur le site Internet à cette adresse : http://www.jewishagency.org/fr/aliyah/program/14991

Le prochain Webinar sera ce dimanche sur le thème de la scolarité en Israël de 14 à 18 ans.
Attention l’inscription est obligatoire pour participer ! Celle-ci se fait sur notre Site Internet à cette adresse : http://www.jewishagency.org/fr/aliyah/program/14991

Jeunes Ashdodim, vous parlez français ? Taglit a besoin de vous !

Si vous êtes âgé de 19 à 26, que vous soyez à l’armée ou après votre service militaire, vous parlez français, et vous êtes d’Ashdod,
Rejoignez les 70 000 Israéliens qui participent à un voyage fascinant, excitant et émotionnellement important. Vous découvrirez le pays et vous aurez l’opportunité de rencontrer des jeunes venant du monde entier !

Les rencontres avec les groupes venant de France auront lieu de Juin à Août 2015. La journée de recrutement aura lieu le 12/3/2015 de 10: 00 à 14: 00 au Musée de la Diaspora à l’Université de Tel Aviv.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter danab@taglitbri.com

Michele Nabet : L’Alyah à Ashdod en visio-conférence avec la France le 01-02-2015

Michèle Nabet, coordinatrice d’Alya à Ashdod a accepté de participer à la première vidéo conférence d’Israël vers la France, organisée par l’agence juive .

Ashdod ville pilote, vous est expliquée par Michèle qui se prête a un jeu de questions/réponses en direct pour informer les futurs olim sur l’emploi, l’éducation, le logement et tous les sujets qui les préoccupent ainsi que sur les formalités de base à l’alya.

Bravo Michèle et bienvenue aux futurs olim de France dans notre belle ville !!!

Vous faites votre Alya en 2015 ? C’est l’heure de la Prepar-a-Sion !

A l’approche de votre Alya, vous vous posez certainement de nombreuses questions :

L’éducation de vos enfants
Le marché du travail en Israël
La fiscalité
Le changement culturel
Et biend d’autres encore…

Pour répondre à ces questions, l’Agence Juive vous propose des réunions thématiques de préparation à la vie en Israël.

Voici le Programme :

LA FISCALITÉ DANS LE CADRE DE L’ALYAH – Mardi 20 janvier 2015 à 18h30
Ecole Lucien de Hirsch – 14 rue Murger, 75019 Paris

L’EMPLOI EN ISRAËL – Lundi 16 mars 2015 à 18h30
Ecole Lucien de Hirsch – 14 rue Murger, 75019 Paris

L’EMPLOI EN ISRAËL – Dimanche 17 mai 2015 à 10h00
Salons Vianey – 98 Quai de la Rapée, 75012 Paris

GÉRER SON BUDGET EN ISRAËL – Dimanche 17 mai 2015 à 12h00
Salons Vianey – 98 Quai de la Rapée, 75012 Paris

L’ÉDUCATION EN ISRAËL – Dimanche 17 mai 2015 à 14h00
Salons Vianey – 98 Quai de la Rapée, 75012 Paris

LES DÉFIS DU CHANGEMENT : SE PRÉPARER AUX DIFFÉRENCES CULTURELLES – Dimanche 17 mai 2015 à 16h00
Salons Vianey – 98 Quai de la Rapée, 75012 Paris

MERCI DE BIEN VOULOIR VOUS PRÉSENTER 15 MINUTES A L’AVANCE
Les modalités d’inscriptions pour les sessions de Mai seront en ligne à partir du mois de Mars ! Revenez régulièrement ! Vous pouvez également contacter votre délégué Alya.

https://docs.google.com/forms/d/11JYokIofvN4EifxHp0W_-caQNsKgNN8I5o9hpR4evdk/viewform?c=0&w=1

Jeunes français : Tout savoir sur le programme Maguen

Le programme Maguen est un programme de 5 mois a l’initiative du Betar et en collaboration avec l’Agence Juive et Massa qui propose a des jeunes Français âgés de 18 a 30 ans de venir suivre une formation sportive a l’académie Wingate en Israël tout en apprenant l’hébreu et en découvrant le pays.

Le programme propose deux parcours d’études : une formation de coach sportif ou une formation d’instructeur deKrav Maga.
Le programme dure 5 mois et comprend :

• La formation sportive a l’académie Wingate
• Des cours d’hébreu intensifs au Mercaz Klita (Centre d’intégration) Raanana
• Le logement en appartement au Merkaz Klita (Centre d’intégration) Raanana (deux participants par chambre)
• Une grande variété d’activités culturelles et d’excursions dans tout le pays

ADMISSION

Le programme est ouvert aux célibataires âgés de 18 à 31 ans. L’admission est soumise à un entretien avec un délégué de l’Agence Juive ou un coordinateur du programme. Vous devez fournir un certificat médical d’aptitude pour ce programme nécessitant des capacités physiques importantes. De plus, de par la vie en groupe le programme exige un certificat attestant de votre aptitude à la vie en collectivité.
Le programme est ouvert aux touristes ainsi qu’aux olims, à un prix différent ; contactez-nous pour plus d’informations.

SESSIONS

Deux sessions dans l’année : Automne et Printemps – La première session débutera le 19 octobre 2014.

PRIX

800 NIS par mois (pour les olim) hors charges (eau et électricité) + caution

La France en tête des pays d’émigration vers Israël pour la première fois

L’Agence juive justifie cette « première » par le « climat d’antisémitisme » et « la situation économique » dans l’Hexagone

La France est en tête des pays d’émigration vers Israël cette année, une première qui jette une lumière crue sur ses causes : une économie française en berne et un climat d’ »antisémitisme décomplexé », selon des responsables juifs.

Selon les chiffres du ministère israélien de l’Intégration, la France, avec 4.566 migrants vers Israël entre le 1er janvier et le 31 août 2014, devance largement l’Ukraine (3.252), la Russie (2.632) et les Etats-Unis (2.218).

Natan Sharansky (gauche) et Ariel Kandel à Paris (Crédit : JTA/Alain Azria)
Natan Sharansky (gauche) et Ariel Kandel à Paris (Crédit : JTA/Alain Azria)

Le nombre de personnes ayant fait leur « alya » (« montée » vers Israël) depuis la France sur toute l’année 2014 s’établira « sûrement autour de 5.500″, un record français depuis la création de l’Etat d’Israël en 1948, a déclaré à l’AFP le directeur de l’Agence juive (paragouvernementale) en France, Ariel Kandel.

Saison traditionnellement favorable à cette émigration, en particulier celle des familles entre deux années scolaires, l’été n’a pas fait fléchir les statistiques, bien au contraire, avec plus de 2.000 arrivées cumulées en juillet et août. Et aucune annulation, selon l’Agence juive, malgré le projet d’installation de certains migrants dans des localités à portée des roquettes du Hamas, comme Ashdod ou Ashkelon.

Entre 500.000 et 600.000 Juifs vivent en France, ce qui en fait la première communauté juive d’Europe, et la troisième au monde derrière Israël et les Etats-Unis.

« Dans le monde occidental ou libre, voir 1 % d’une communauté juive qui fait son alya en un an, ça n’a jamais eu lieu », estime Ariel Kandel, qui souligne que les Juifs sont « dix fois plus nombreux » aux Etats-Unis qu’en France.

Les motivations traditionnelles de l’alyah sont connues : un attachement à la terre d’Israël, souvent de nature identitaire ou religieuse.

Malaise

« Ce qui a changé ces derniers mois en France c’est ce qu’on appelle le climat antisémite, avec un antisémitisme complètement décomplexé », relève le directeur de l’Agence juive.

Ariel Kandel rappelle les incidents qui ont émaillé certaines manifestations propalestiniennes en juillet lors de l’offensive israélienne contre Gaza, en particulier près de synagogues, à Paris et à Sarcelles, y voyant un « facteur accélérateur ».

En un peu plus d’un an, les réunions d’information organisées en France sur cette émigration auront touché, directement ou indirectement, environ 30.000 personnes, selon l’agence paragouvernementale.

« Les chiffres d’alya correspondent pour une part au climat d’insécurité », abonde Joël Mergui, président du Consistoire de France, l’instance de représentation religieuse de la communauté.

Selon le Service de protection de la communauté juive (SPCJ), organisation communautaire qui travaille en lien avec les pouvoirs publics, les Juifs sont victimes de 40 % des violences physiques racistes en France, alors qu’ils représentent moins de 1 % de sa population.

« Soixante-dix ans après la Shoah, la France et l’Europe doivent se poser la question des moyens à mettre en oeuvre pour que la communauté juive, qui est là depuis deux mille ans, ne s’interroge pas sur son avenir. Là, elle s’interroge », souligne joël Mergui.

Des facteurs économiques jouent également.

« Ce sont des choses que l’on n’entendait pas forcément dans la bouche des candidats à l’alya, mais la situation économique de la France est devenue problématique, avec une croissance nulle et un fort taux de chômage », alors que celui-ci est très bas en Israël, souligne Ariel Kandel.

L’Agence juive ne ménage pas ses efforts pour favoriser l’alya depuis la France, grâce à diverses mesures dont la meilleure reconnaissance des diplômes, dans les carrières paramédicales notamment.

Mais l’alya demeure une démarche « très difficile », prévient Ariel Kandel, citant la recherche d’un emploi et la barrière de la langue.

« Il ne faut pas croire qu’on arrive dans un pays où coulent le lait et le miel », prévient-il, tout en se refusant à communiquer sur les phénomènes de retour au pays d’origine, ou « yerida » (« descente »), que son agence ne comptabilise pas.

Si certains Juifs de France reviennent au pays, d’autres partent ailleurs qu’en Israël. « Certains, qui ne se voient pas d’avenir économique et social, s’installent aux Etats-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne, à Barcelone », confie l’un des fondateurs du think tank Avenir du judaïsme, Jean-François Strouf.

Et « les Juifs de France qui ont choisi de rester au pays sont mal à l’aise de voir que d’autres le quittent justement à cause d’un malaise », résume ce responsable associatif.

Source : AFP

Préparation aux examens d’équivalences du Barreau israélien

L’ASSOCIATION HADI organise pour les juristes et avocats français et francophone une préparation aux examens d’équivalences du Barreau israélien. Le séminaire se tiendrai du 28 avril au 9 mai en Israël, près de Jérusalem.

Les enseignements seront dispensés par le Pr. Yoël Tsur, juge et avocat au barreau d’Israël et le Pr. Yshai Neuman, Docteur en Linguistique sémitique. Le séminaire comprendra des visites privées de la Knesset et de la Cour Suprême, des conférences, des rencontres et des débats. Ces prix comprennent 12 jours en pension complète du 27 avril au vendredi 9 mai l’organisation des cours, les visites privées de la Knesset et de la Cour suprême. Cout 2300 euro.

Pour toutes informations contactez adisrael@gmail.com

Les enseignements seront dispensés par le Pr. Yoël Tsur, juge et avocat au barreau d’Israël et le Pr. Yshai Neuman, Docteur en Linguistique sémitique. Le séminaire comprendra des visites privées de la Knesset et de la Cour Suprême, des conférences, des rencontres et des débats. Ces prix comprennent 12 jours en pension complète du 27 avril au vendredi 9 mai l’organisation des cours, les visites privées de la Knesset et de la Cour suprême. Cout 2300 euro.

Pour toutes informations contactez adisrael@gmail.com

equivalence barreau israelien

Olim, citoyens de retour, c’est le moment de créer votre affaire en Israel

tut experimentation

Le ministère de l’Intégration vous propose un super deal d’intégration entrepreneuriale: un prêt à des conditions spéciales, un accompagnement entrepreneurial, etc. !
Le ministère de l’Intégration propose divers avantages pour promouvoir l’essor des affaires et des entreprises chez les nouveaux immigrants et les citoyens de retour.
Ce programme propose aux personnes intéressées une aide pour la création d’une nouvelle entreprise, l’élargissement d’une entreprise existante ou le déplacement vers Israël d’une entreprise de l’étranger.

Ces avantages incluent

  • un passage en revue des besoins et une première estimation économique pour la réalisation d’un projet d’entreprise.
  • l’édification d’un modèle entrepreneurial pour la création, la planification et/ou l’élargissement d’une entreprise existante.
  • une aide à la préparation d’un programme économique pour pour la création d’une start-up
  • un prêt de 250 000 shekels à des conditions préférentielles et selon les critères d’admissibilité du ministère.
  • un conseil entrepreneurial personnalisé personnalisé par des spécialistes dans le domaine des entreprises, de la diffusion, du financement, des ventes et autres (jusqu’à 20 heures de conseil personnalisé)
  • des rencontres d’enrichissement entrepreneurial (ateliers) dans un vaste éventail de domaines.
  • un conseil personnalisé dans le domaine des impôts.
  • et bien d’autres choses encore… 

Vous êtes intéressé.. ? Contactez-nous !

1. Centres d’entreprises pour les nouveaux immigrants et citoyens de retour dans tout le pays
2. Centre de renseignements téléphoniques : 03-9733333