Chères amies, chers amis,

A 80 jours du 1er tour de l’élection présidentielle, nous rentrons dans une phase importante de mobilisation où chacun doit désormais se poser les bonnes questions afin de faire son choix.

L’élection présidentielle est toujours un moment exceptionnel dans notre démocratie, un moment de questionnement sur notre vision du monde et sur les valeurs que nous voulons défendre.

Un moment de bilan, de retour sur tout ce qui a été entrepris pendant les  5 dernières années, les promesses tenues et les déceptions. C’est une occasion de  regarder avec le recul  nécessaire l’impact des réformes mises en place par le gouvernement.

Il y a 5 ans, souvenez vous, avant l’élection du Président, on parlait d’une France « irréformable ». Tous disaient la même chose : « on ne peut pas gouverner la France… Les Français détestent le changement ».

Pourtant Nicolas Sarkozy, en 5 ans, a fait plus de réformes que pendant les 12 dernières années.

Souvenez-vous, pendant les 3 premières années de son mandat, la presse, la gauche disaient : « Il en fait trop, il nous donne le tournis ».

Ces réformes ont pourtant, été indispensables :

–   la réforme sur l’autonomie des universités pour préparer l’avenir de nos enfants ;

–   la réforme des retraites, car la vraie « Solidarité » c’est de ne pas laisser nos enfants payer pour nous ;

–   l’instauration du service minimum pour que nous, citoyens, ne soyons plus pris en otages par les grèves incessantes qui paralysaient notre pays ;

–   la réforme des « peines planchers » pour lutter contre la délinquance, et la récidive ;

–   l’assouplissement de la loi des 35 heures pour ceux qui veulent « travailler plus pour gagner plus »

–   la loi sur l’interdiction de la Burqua pour protéger nos valeurs.

Puis, il y a eu la crise financière mondiale.

Plus grande déflagration économique depuis 1929, cette crise endémique, née aux Etats-Unis, a touché de plein fouet l’Europe.

Nul ne peut nier le rôle majeur de Nicolas Sarkozy. Sa détermination à sauver l’Europe mais aussi à faire entendre la voix des peuples européens  dans le but de conserver une Europe unie. Il ne faut pas aussi oublier l’énergie et le courage déployés afin d’obtenir des Etats-Unis un partenariat dans le contrôle de la finance.Contrairement aux allégations irresponsables de François Hollande et du P.S qui veulent  isoler notre pays  en annonçant d’emblée qu’ils remettraient en cause nos traités.

Nicolas Sarkozy est le garant d’une France forte et écoutée, d’une France responsable !

Le devoir de lucidité

Lors de son intervention, dimanche soir dernier, le Président a annoncé de nouvelles réformes dont l’objectif est de renforcer notre compétitivité.

Notre ennemi n’est pas la finance mais le chômage !

Le Président veut à la fois relancer la croissance  et faire des économies. Le soutien à nos P.M.E. et P.M.I  est indispensable. Nous devons continuer sur notre lignée amorcée par la mise en place d’O.S.E.O et continuer notre politique en faveur de l’innovation.

Bien évidemment, l’éducation doit rester une de nos priorités mais pas en faisant de fausses promesses d’embauche massive de fonctionnaires que nous ne pourrons pas payer. Innovons dans nos méthodes, dans notre rapport au monde. Enseignons des métiers à nos enfants grâce à l’apprentissage. Formons-les à l’international. Et surtout, aidons-les à avoir confiance en eux.

Voilà, comment, ensemble, nous réussirons !

« Français de l’étranger,  vous êtes une chance pour la France . Vous êtes  une force et une richesse  dont la nation toute entière a besoin.

Votre  dynamisme , votre  talent , et votre  courage , font de vous les dignes représentants du  Peuple français à l’étranger avec son caractère, son génie, son panache » .

Voici des  extraits des propos tenus par le président à l’occasion des vœux qu’il vous a adressés.

Nicolas Sarkozy est le président qui a le mieux compris les Français de l’étranger.

De mon côté je mesure chaque jour la chance, que j’aurai, de vous représenter.

J’ai choisi  de m’adresser aujourd’hui aux 140 000 électeurs de ma circonscription. J’ai  déjà effectué de nombreux déplacements en Italie, Grèce, Turquie, Israël et j’ai hâte de rencontrer les Français de Chypre, Malte et Saint Marin.

Mon suppléant Alexandre Bezardin et moi seront à vos cotés pour faire entendre votre voix, défendre vos intérêts à Paris à l’Assemblée nationale ,mais aussi, soutenir vos initiatives dans chacun de vos pays.

Notre détermination et notre engagement ne seront pas vains. Ensemble, grâce à nos convictions, nous parviendrons à surmonter toutes les difficultés actuelles et améliorer notre avenir.

Le Président est déterminé et concentré.  Il mesure toute l’importance de ce rendez-vous avec les Français ; Cette élection est peut être la plus importante pour lui, car après ce nouveau mandat, il ne se représentera pas. Ce mandat, comme le précédent,  il le mettra au service de la France et des Français !

 » Le courage donne la force  » !

La force de réformer la France, la force de nous mobiliser pour gagner ces élections, pour l’avenir de nos enfants, pour l’avenir de notre France .

Valérie HOFFENBERG

Votre candidate pour la 8ème Circonscription

hoffenbergv@hotmail.fr

Alexandre Bezardin, Suppléant

IMPORTANT: Ashdodcafé ne prend pas partie pour tel ou tel candidat mais est ouvert à tous ceux qui souhaitent diffuser leur message

Laisser un commentaire