30 Juillet 2012 – Juif.org
En Israël, Romney rappelle que Jérusalem est la capitale - © Juif.org

Le candidat à la présidentielle américaine Mitt Romney a rappelé dimanche que Jérusalem est la capitale de l’état juif, et a dit à un public israélien que les Etats-Unis ont « le devoir solennel et un impératif moral » d’empêcher l’Iran d’atteindre la capacité nucléaire.

« Ne vous méprenez pas, les ayatollahs en Iran testent nos défenses morales. Ils veulent savoir qui va s’opposer et qui va regarder ailleurs, » a dit Romney dans un discours à Jérusalem. « Nous n’allons pas détourner le regard, de même que notre pays ne détournera jamais les yeux de notre passion et de notre engagement envers Israël. »

L’élection présidentielle planait au dessus du discours, avec la vieille ville en toile de fond et certains des donateurs de Romney présents dans le public.

Dans une remarque a peine voilée à l’administration du président Obama, Romney a déclaré que toute différence entre Israël et les Etats-Unis exposé en public enhardi nos adversaires.

Le candidat à la présidence des Etats-Unis a déclaré que c’est une « vérité fondamentale » que les Etats-Unis et Israël seront toujours ensemble.

Sans parler des tensions entre Obama et les dirigeants israéliens, Romney a suggéré que les différences diplomatiques ne font qu’encourager les ennemis d’Israël.

Obama a rompu avec les dirigeants d’Israël et appelé Israël à « respecter ses engagements », tels que de mettre un terme à la construction juive en Judée et Samarie.

Romney a souligné qu’il ne critiquera jamais Israël, et serait un allié indéfectible de l’état juif.

Romney, qui plus tôt dans la journée de dimanche a rencontré le premier ministre Benyamin Netanyahou et le président Shimon Pères, a dit qu’il se sentait honoré de visiter un pays qui a souffert du crime le plus odieux (la Shoah) et qui est devenu un pays démocratique développé.

Il a appelé l’Iran un chef de file de l’exportation du terrorisme et de l’instabilité.

Avant de prononcer son discours à Jérusalem, Romney a rencontré le premier ministre palestinien Salam Fayyad, il n’a par contre pas rencontré le président palestinien Mahmoud Abbas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.