Nous l’avions annoncé il y a quelques semaines, le comité ministériel des affaires internes et des Services, dirigé par le ministre de l’Intérieur, Eli Yishai, a confirmé la semaine dernière le nouveau plan du troisième amendement n° 38 pour le renforcement des bâtiments.

Tama 38

Tama 38

Renforcer les bâtiments

C’est confirmé, le nouveau plan de l’amendement n°38 pour le renforcement des bâtiments contre les tremblements de terre et l’agrandissement de la surface des immeubles entrera en vigueur après publication au Journal officiel. Selon ce programme 2,5 étages par bâtiment pourront être ajoutés afin de renforcer les bâtiments anciens contre les séismes. Il sera également possible pour les autorités locales de construire de nouveaux bâtiments là où la valeur des terrains est faible en échange de renforcement des bâtiments contre les tremblements de terre.

Rentabiliser les bâtiments

L’amendement permet aussi d’augmenter la viabilité économique des programmes de promotion pour renforcer les fondations des bâtiments anciens puisque les entrepreneurs qui assurent ce renforcement bénéficient de la vente des appartements, souvent très huppés, qui sont construits au sein des 2.5 étages ajoutés. Le ministère de l’Intérieur a déclaré que « l’amendement encourage la démolition des vieux bâtiments en permettant un écart par rapport aux lignes de construction, et l’approbation des droits de construire et d’utiliser des terrains conformément aux plans approuvés. Toujours selon ce troisième amendement, une procédure d’approbation vient renforcer les programmes de standardisation des bâtiments et des structures 413 et établit une procédure de soumission des documents à examiner par l’l’ingénieur et un comité local.

Une nécessité pour les bâtiments

La décision du comité ministériel a été prise suite à la décision du Conseil de la planification nationale qui a recommandé l’approbation par le gouvernement de ce troisième amendement. Bien que les autorités de planification municipale ne soient pas limitées pas à des domaines spécifiques pour appliquer le nouvel amendement, le Conseil a annoncé qu’il encourage les comités locaux pour les zones de planification et de construction à lancer des programmes qui permettront de définir des droits de priorité supplémentaires dans certains quartiers, d’établir les zones à droits réduits, et d’adapter l’infrastructure existante pour le grand public. Le Conseil a également demandé au gouvernement d’engager des incitations et des subventions pour le renforcement des structures dans les zones périphériques dans les zones sismiques sensibles, où les valeurs foncières sont faibles et où il n’y a pas de moyens financiers pour renforcer les structures des bâtiments via l’amendement n°38.

http://www.credit-israel.com

Laisser un commentaire