-

La collecte du placement d’épargne a grimpé de 43% en mars sur un an, pour atteindre 1,83 milliard d’euros. Et pourtant, son taux pourrait continuer de baisser à 1,50%, en août prochain.

Le gouvernement a beau tenter de relancer la consommation en débloquant l’épargne salariale, les Français ne misent que sur l’épargne. La collecte nette du livret A a atteint 1,83 milliard d’euros en mars, soit une hausse de 43% par rapport au même mois en 2012, selon les chiffres publiés par la Caisse des dépôts. Au total, les sommes déposées sur le livret A se montaient à 261,6 milliards d’euros fin mars. En y ajoutant le livret de développement durable (LDD), qui a connu une collecte nette de 960 millions d’euros en mars, les dépôts atteignaient 358,7 milliards d’euros

Pourtant, le taux de livret A ne cesse de baisser: de 2,25%, il est passé à 1,75% en février dernier.Selon Les Échos , il pourrait même continuer de diminuer à 1,50%, le 1er août, dans le sillage d’un recul annoncé de l’inflation, dont le taux détermine celui du livret A. À 1,25%, ce serait son plus bas niveau historique, égalant celui d’août 2009. Cette année-là, le taux du placement d’épargne avait connu une dégringolade inédite, passant entre février et août de 4% à 1,25%, provoquant une décollecte nette (retraits supérieurs aux versements), sur sept des huit derniers mois de 2009. Si la chute du taux du livret A se poursuit, les épargnants pourraient être tentés par d’autres types de placement, comme l’assurance-vie. Après une décollecte record en 2012le placement préféré des Français reprend des couleurs en ce début d’année: +3,8 milliards d’euros de collectes en janvier 2013 et +2,3 milliards le mois suivant.

Mais, à la différence de 2009, les plafonds des livret A et livret de développement durable ont été relevés, comme l’avait promis le président de la République lors de sa campagne en 2012, pour atteindre respectivement 22.950 et 12.000 euros. Or, avec un contexte économique si morose, les Français ne semblent pas prêts à lâcher le livret A.

Source : Capital.fr

 

Laisser un commentaire