soleil

Dans l’Etat hébreu le taux de diagnostic précoce du cancer de la peau a plus que triplé. En dépit des efforts de l’Association du cancer d’Israël (ICA) qui a commencé une campagne de sensibilisation dans les années 1990, la maladie persiste. Chaque année, dix nouveaux cas sont recensés. Même si la prévalence des femmes domine, les cas augmentent chez les hommes.

Miri Ziv, directeur général de l’ICA rappelle que la détection précoce sauve des vies et augmente les chances de guérisons de 90 %. “Les Israéliens d’origine ont plus de chances de souffrir du cancer de la peau que les immigrants d’Afrique, d’Asie, d’Europe ou d’Amérique”, explique le docteur Micha Barhanna, chef du département consacré au cancer, au ministère de la Santé.

Les immigrants de Jérusalem, Netanya, Ashdod, Tel-Aviv et Raanana ont tendance à “devenir dépendants” au soleil et devraient faire attention. Les jeunes Israéliens ont des risques multipliés de contracter le cancer de la peau, en s’exposant sur des transats, au bord de plage.

En Grande-Bretagne et en Scandinavie, l’interdiction des chaises longues aux mineurs de 11 ans à 17 ans est fréquente. De telles habitudes augmentent les risques de 75 %, selon le docteur Felix Pavlotzky, dermatologue au centre médical Sheba.

Source: IsraelValley Desk et JPost

Laisser un commentaire