logo paamonimLes récents rapports de l’OCDE, des services sociaux, et de l’organisation Latet en atteste : 30 % des israéliens vivent en dessous du seuil de pauvreté dans un état d’endettement et de découvert bancaire chronique.

Pour mettre fin à ce cercle vicieux, une seule solution : Promouvoir la responsabilité économique des familles et des personnes.

Depuis 2002, Paamonim offre une alternative à la charité par du coaching des familles.

Fondée sur le principe : « Il vaut mieux apprendre à pêcher que de donner du poisson »Paamonim aide  les familles en situation de crise économique à relever les défis auxquels elles sont confrontées et à parvenir à une situation nouvelle d’équilibre budgétaire.

Ce coaching individuel des familles se traduit par la présence d’un accompagnateur qui les aide à recouvrer leur indépendance économique par un suivi ultra personnalisé : Renégociation de crédit bancaire, soutien juridique, conseils de gestion,  self contrôle efficace des dépenses, demande d’aide sociales etc…

Grace à cette dynamique, les familles retrouvent peu à peu les moyens de trouver leur place sur le marché du travail, intègrent les méthodes nécessaires pour équilibrer leur budget, gérer leurs dettes et résoudre d’autres problèmes économiques complexes.

L’association propose également des programmes éducatifs afin d’enseigner aux familles comment éviter de subir de plein fouet une crise économique.

En 2013, plus de 3000 familles ont été accompagnées par l’association Paamonim,dont de nombreuses familles francophones et immigrants

Composée de 1600 volontaires spécialisés et formés à la gestion, parmi lesquels des francophones, Paamonim est présente du nord au sud d’Israël via des bureaux opérationnels qui travaillent en coopération avec les autorités locales.

Paamonim a reçu le Prix du volontariat décerné par le président de l’État d’Israël

Paamonim a été classée parmi les dix associations les plus efficaces par l’organisation Middot

 

Laisser un commentaire