Le Chef d’habayit Hayehudi,  Naftali Bennett, en sa qualité de ministre des Services religieux, et le grand rabbin ashkénaze David Lau ont annoncé lundi une liste de réformes visant à améliorer les services de cacheroute fournis par les rabbanout locales.
Les modifications visent à résorber un conflit d’intérêts et de restaurer la confiance du public dans le système des autorisations de cacherout.
Il y aura trois niveaux différents de cacherout pour les surveillants d’aliments casher, et les superviseurs de la cacheroute seront employés par des sociétés externes.
La proposition devrait atteindre les voies législatives dans un avenir proche, et le ministère estime que les réformes seront mises en œuvre dans les six mois. L’adjoint au ministre des Services religieux Eli Ben-Dahan, qui a présenté les détails du plan, a déclaré que ce n’était que le début de la restauration de la confiance du public dans les institutions religieuses.
Le plan est de permettre à des sociétés externes d’embaucher des superviseurs de la cacherout au nom des conseils religieux locaux, puis de les envoyer pour superviser les opérations alimentaires pour le compte de la société. Actuellement, chaque superviseur est engagé par le propriétaire de l’entreprise, une méthode qui a été critiquée par la Haute Cour de justice par crainte de conflits d’intérêts.
Les superviseurs peuvent être contraints de durcir les procédures ou même d’enlever un certificat de cacherout à une entreprise en raison de manquements découverts. Actuellement, les superviseurs reçoivent leur salaire du propriétaire, ils sont susceptibles de fermer les yeux sur d’éventuelles failles. Le ministère a également déclaré que les nouvelles règles permettraient d’améliorer les conditions sociales des superviseurs de la cacheroute.
Un autre changement sera l’ajout de deux classes supplémentaires à la cacherout d’une entreprise. La certification régulière restera la même, mais maintenant, il sera mehuderet (strictes) et mehadrin min hamehadrin (très scrupuleux).

source : Ynetnews

Laisser un commentaire